Ces derniers mois, le nombre de personnes atteintes par la COVID-19 n’a pas cessé d’augmenter. Le nombre de patients a tellement augmenté dans certaines régions qu’il a fallu effectuer des transferts dans les hôpitaux des régions voisines. Face à cette situation, l’état français a décrété de nouvelles mesures afin de réduire cette propagation.

Vers un nouveau confinement pour se mettre à l’abri de la COVID-19

Le président français, Emmanuel Macron, a rendu publique la décision de mener le pays dans un reconfinement à partir de ce vendredi 30 octobre jusqu’en début décembre. Ceci pourrait continuer selon la situation dans le pays.

Le Premier ministre présentera les mesures à l’Assemblée nationale ce jeudi 29 octobre.

En début d’après-midi, la décision a été approuvée par l’Assemblée nationale et par la majorité avec 399 oui et 27 non. Cette deuxième vague de la COVID-19 ayant fait beaucoup de victimes, plusieurs personnes s’attendaient à l’application de cette mesure. Le Premier ministre n’a pas hésité à démontrer sa gratitude pour ce vote.

Ce qui fait la différence entre celui-ci et celui d’avant

Le contexte n’est pas le même, étant donné que les gens ont repris leurs activités après le premier confinement. Ainsi, ce second confinement présentera quelques variantes par rapport au premier. Entre autres, les établissements d’enseignement seront ouverts. À savoir, les écoles, les lycées et les collèges.

Bien sûr, cela se fera dans le respect total des mesures de protection contre la propagation de l’épidémie. En ce qui concerne les universités, les cours en ligne sont fortement conseillés.

Dans le milieu professionnel, le télétravail est de mise pour ceux qui peuvent le faire. Pour les autres, ils pourront continuer à se rendre sur leurs lieux de travail.

Les guichets de services, les usines ou encore le BTP continueront à exercer. Pour éviter de mettre en difficulté les entreprises, un plan spécial sera mis en place pour les indépendants, les TPE, les PME et les commerçants. D’autres aides seront également prévues pour les plus vulnérables.

Les réunions et les déplacements

Après le premier confinement, les gens ont pris l’habitude de se rendre visite et de sortir en famille ou entre amis.

Il est donc de mise de savoir ce qu’il en est des sorties et des rassemblements. Les déplacements nécessiteront une attestation. Aussi, seules les personnes qui ont une raison importante auront la possibilité de se déplacer. Entre autres pour aller travailler, pour aller chez le médecin ou pour faire les courses.

Les rassemblements non familiaux sont interdits. Comme les réunions publiques, ce qui annule par la même occasion la possibilité de sortir de la région sauf pour ceux qui reviennent de vacances. Vous l’aurez sans doute deviné, les restaurants et les bars seront fermés. Quant aux frontières, les tests restent obligatoires pour les arrivées sur le territoire. Par contre, pour les entrées en dehors des pays européens seront interdits.

Les 15 prochains jours seront décisifs pour la suite.

Étant donné que le but de ce reconfinement est de réduire au maximum le taux de propagation de la COVID-19. Le respect des mesures est de mise étant donné que les fêtes de fin d’années seront pour bientôt.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!