En ce jeudi 7 janvier, Jean Castex et Olivier Véran étaient présents en conférence de presse. En effet, alors que la situation est délicate, le gouvernement se montre inquiet des variantes venant du Royaume-Uni et d'Afrique du Sud. Ainsi de nouvelles mesures ont été annoncées. Une conférence de presse qui était très attendue et qui rappelle à quel point la situation est toujours aussi tendue. La deuxième vague est toujours bien présente et il est hors de question de baisser la garde, bien au contraire. Dans tous les cas, un point sera fait le 20 janvier prochain.

La souche du Royaume-Uni prise très au sérieux

Il y a quelques semaines, le gouvernement anglais avait indiqué qu'une nouvelle souche de la COVID-19 était apparue. [VIDEO] Si le virus pourrait être amené à muter régulièrement, il est donc important de toujours se protéger et protéger les autres. Afin de s'assurer que l'on puisse garder un contrôle sur cette nouvelle souche, les frontières avec le Royaume-Uni restent fermées "jusqu'à nouvel ordre". La possibilité de voyager est possible sous des conditions très précises. En effet, selon Olivier Véran, 19 cas du variant anglais "VOC 202012/01" et 3 cas de contamination par le variante sud-africain "501.V2" ont été recensés. Il a indiqué que ce nombre pourrait être amené à augmenter.

De son côté Jean Castex a confirmé que tous les secteurs actuellement fermés, comme la restauration, les bars, les cinémas ou les théâtres allaient rester fermés jusqu'à la mi-février.

Il en est de même pour les remontées mécaniques dans les stations de ski. Une bien mauvaise nouvelle donc pour les secteurs concernés, mais toujours selon le Premier ministre, le gouvernement soutiendra ces secteurs d'activités fortement touchés par la crise sanitaire que nous traversons: "Il n'est pas question de baisser la garde", a martelé Jean Castex.

"10 départements" situés dans l'est de la France placés sous surveillance

Cette information cruciale pourrait avoir des répercussions très fortes dans l'Est de la France.

En effet, si on sait que déjà 15 départements ont vu leur couvre feu être avancé à 18h au lieu de 20h, d'autres départements ont été identifiés comme étant à risque. Si la liste n'a pas filtré, il se pourrait que des décisions soient prises dès demain (vendredi 8 janvier 2020). Enfin, le Premier ministre est revenu sur la campagne de vaccination expliquant qu'il était plus difficile de vacciner une personne âgée en Ehpad qu'un jeune de 20 ans.

Néanmoins, afin d'accélérer le processus, la phase deux de vaccination initialement prévue en février commencera rapidement. Le personnel de santé de plus de 50 ans peut se faire vacciner depuis lundi (plus de 45 personnes ont été vaccinées), les personnes de plus de 75 ans pourront se faire vacciner à partir du lundi 11 janvier. Le reste des mesures ci-dessous.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!