Éviter un confinement total, c'est l'option qui est privilégiée par le gouvernement. Néanmoins, il se pourrait que la propagation de la Covid-19 et potentiellement la nouvelle souche découverte au Royaume-Uni changent les plans du gouvernement. Alors qu'il était invité ce 5 janvier sur RTL, Olivier Véran a loué les mérites de la stratégie française, au détriment de celle de ses voisins européens. Si en Europe on reconfine, dans l'Hexagone on met en place un couvre-feu. Si ce dernier se met généralement en place entre 20h et 6h du matin, depuis quelques jours, il a été avancé à 18h dans certains régions.

On fait le point sur la situation qui pourrait changer après l'allocution du Premier Ministre ce jeudi 7 janvier à 18h.

Tout peut changer du jour au lendemain

Les fêtes de fin d'année pourraient bien être l'élément déclencheur d'un couvre-feu étendu. A l'heure actuelle, si la situation n'est pas encore totalement hors de contrôle, elle pourrait vite se détériorer. Généralement, ce sont dans les deux semaines qui suivent que l'on peut voir si la circulation du virus augmente ou non. On a pu voir fin décembre, que la situation devenait difficile dans l'Est de la France, le gouvernement a alors pris la décision d'avancer le début du couvre-feu à 18 heures (au lieu de 20 heures) dans 15 départements.

On rappelle à nos lecteurs, qu'en en cas de contrôle et si vous ne vous trouvez pas chez vous, vous encourez une amende à hauteur de 135 euros pour non-respect des restrictions. Si Olivier Véran n'est pas "prédictologue", il s'est toujours montré prudent sur la suite des événements. Il n'est pas à exclure que cette liste (des départements avec un couvre-feu) puisse à tout moment augmenter ou diminuer, selon l’avancée du virus en France.

La situation analysée selon différents critères

On attendra d'ici la fin de journée (au mercredi 6 Janvier 2020) quel sera le nombre de personnes ayant été testées positives à la Covid-19. Néanmoins, de nombreux départements pourraient rapidement se trouver dans l'œil du cyclone du gouvernement. Si l'annonce du gouvernement pourrait être rapide, il se murmure que dès jeudi 7 janvier, des décisions pourraient être rendues, de nombreux départements sont menacés, on peut ainsi citer la Moselle, la Nièvre, le Cher, l'Allier, l'Aube ou encore le Vaucluse, mais pas uniquement.

Les retours de vacances vont être scrutés avec attention. En clair, tous les départements pourraient rapidement être concernés si le taux de contamination est supérieur à 200 personnes pour 100 000 habitants. Alors que la vaccination démarre très lentement, de nouvelles mesures ne sont pas exclues. A titre d'exemple, le Royaume-Uni a annoncé il y a peu un confinement pour au moins 40 jours.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!