Dans quelques semaines, cela fera officiellement un an que les pays du monde ont confirmé avoir détecté des cas de Covid-19 sur leur territoire. En Mars prochain, la France aura vécu son premier confinement et il se pourrait bien que ce ne soit pas le dernier. Contrairement à un grand nombre de ses voisins européens comme l'Allemagne ou le Royaume-Uni, le gouvernement d'Emmanuel Macron n'a pas instauré de confinement total, du moins pour le moment. Alors que Boris Johnson a confirmé un confinement jusqu'à la mi-février (minimum) et que l'Allemagne en a fait de même jusqu'au 10 janvier, la France ne change pas de stratégie.

Alors qu'il était l'invité de RTL, Olivier Véran a répondu aux demandes concernant un troisième confinement et sa réponse pose question.

"Je ne suis pas prédictologue"

Alors que la validation d'un vaccin contre la Covid-19 nous faisait penser visiblement à tort, que nous étions sortis d'affaire, voilà qu'une nouvelle variante du virus fait son apparition au Royaume-Uni et en Afrique du Sud. Une nouvelle souche qui contaminerait entre 50 et 70% plus rapidement que la première variante. Le résultat est sans appel, une partie de l'Europe tremble et se reconfine. En France, on utilise le couvre-feu pour éviter cette situation mais jusqu'à quand ?

Invité sur RTL, le ministre de la Santé Olivier Véran qui a été interrogé sur le sujet ce 5 janvier, a indiqué que le gouvernement souhaitait "éviter un reconfinement total" avec une "fermeture des commerces".

"Nous n'en voulons plus", a-t-il ajouté. Néanmoins, entre vouloir et pouvoir, il y a un cap bien difficile à franchir et il n'est pas certain que l'on puisse l'éviter. Ce mardi 5 janvier 2021, on a enregistré pas moins de 20.000 nouveaux cas positifs à la Covid-19 bien loin de l'objectif des 5.000. Également, avec les fêtes de fin d'année il se pourrait que ce bilan s'alourdisse dans les prochaines semaines...

La réponse d'Olivier Véran ne passe pas

Aujourd'hui, le gouvernement français doit réagir et vite. Si nous n'avons pas les compétences pour dire si la stratégie mise en place en France est meilleure qu'à l'étranger, le nombre de vaccination pose problème.

A la fin décembre, et aujourd'hui encore, alors que tous les pays d'Europe vaccinent à tour de bras, la France semble être en retard. Sur les réseaux sociaux, les internautes n'ont pas manqué de répondre à Olivier Véran. On a ainsi pu lire :

  • "C'est surtout qu'ils sont encore dans la croyance que Trump ne va pas être réélu. Une fois la fraude électorale démontrée, peut-être que le covid sera la suite ?"
  • "Ben il faudrait peut-être penser à prévenir avant de s'affoler non ? tout le monde reconfine et nous comme d'hab on attend en se disant qu'avec un peu de chance on passera entre les gouttes."
  • "Le nombre élevé de test est certainement du aussi au fait qu’il soit gratuit ce qui n’est pas le cas dans d’autres pays. Bravo pour leur réalisation mais peut être un excès de zèle de nos concitoyens."
  • "Sinon, "anticiper", ce n'est pas ce que sont censés faire les 1ers de cordées décideurs ultraintelligents ultra payés parce qu'ils le méritent bien ?"
  • "Il n'est PLUS prédictologue, il voulait dire? Marre de prendre des décisions qui n'ont rien de scientifiques.."
  • "Ni proctologue ???? Pourtant comme trou duc y s'pose là le choupinet !!"
  • "Si on doit reconfiner une 3ème fois, monsieur Véran pourra se voir comme proctologue."
Suivez la page Covid-19
Suivez
Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!