Il y a quelques semaines, le gouvernement d'Emmanuel Macron avait fixé une ligne directrice concernant les fêtes de fin d'année ou la levée des mesures de confinement. Si tout le monde est invité à rester chez soi, en cas de baisse du nombre positif de cas de Covid-19, en dessous des 5 000 cas par jour, le gouvernement est prêt à être plus flexible sur certains points. Malheureusement, au 10 décembre 2020, nous sommes loin de cet objectif. Dans ce contexte, est-ce vraiment raisonnable d'autoriser les rassemblements entre le 25 et le 31 Décembre ? Le ministre de la Santé, Olivier Véran, n'écarte aucune possibilité.

'Tout peut être amené à changer'

Nombreux sont les professionnels qui craignent l'arrivée d'une troisième vague de coronavirus. Si nous ne voyons pas encore la fin de la seconde vague, la pandémie pourrait faire de nombreux ravage dès le début de l'année 2021. A l'heure actuelle, il est difficile de contrôler la propagation de la pandémie et les chiffres parlent d'eux même. Ce mercredi 9 décembre, ce sont plus de 12 000 cas positifs à la Covid-19 qui ont été recensés dans l'Hexagone.

Alors qu'il était invité sur LCI ce 8 décembre, le ministre de la Santé, n'a écarté aucune possibilité et semble jouer la carte de la prudence. Il a ainsi déclaré : " Aussi bien pour la question du Nouvel An que de Noël, les choses peuvent être amenées à évoluer". Chaque jour le gouvernement scrute les chiffres de cas positifs, le taux de positivité ou encore le nombre d'entrées en réanimation.

Aujourd'hui, si le virus circule moins vite, il circule tout de même encore massivement.

Le Nouvel An sur la sellette ?

Quoiqu'il arrive, ces fêtes de fin d'années seront bien évidemment différentes des années précédentes. En effet, il est recommandé de faire très attention avec les plus anciens. Certains spécialistes avaient recommandé que les grands-parents mangent dans la cuisine, quand le reste de la famille est dans le salon.

Toujours selon le ministre de la Santé, s'il fallait choisir qu'une fête ce serait Noël plutôt que le Nouvel An : "Noël n’est pas le Nouvel an. Le Nouvel an n’a pas la même portée culturelle dans notre pays, ça reste un moment festif. Mais nous devons faire encore sans doute plus attention parce que le Nouvel an, contrairement à Noël, c’est souvent des fiestas", a déclaré Olivier Véran.

A l'heure actuelle, le gouvernement n'a encore pris aucune décision concernant les fêtes de fin d'année mais il est clair que c'est, encore une fois, le comportement des Français qui devra être exemplaire.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!