Depuis déjà plus de douze mois désormais, les Français n’ont plus qu’un mot à la bouche, celui du coronavirus. On pourrait éventuellement y ajouter les mots : confinement, couvre-feu etc. L'épidemie a causé le décès de plusieurs millions de personnes dans le monde dont près de 93.000 rien qu’en France. Selon l’OMS, il s’agit d’une des pires pandémies de l’Histoire. On a tous envie que cette Histoire ne se conjugue plus au présent mais au passé. Dans sa stratégie, la France est certainement le pays qui s’est le plus mal débrouillé. On se souvient qu’au début de la pandémie, le New York Times avait salué la politique mise en place par Emmanuel Macron, qui parle déjà de "Covilience", pour lutter contre la propagation du virus. Aujourd’hui, le chef de l'Etat fait son mea culpa concernant la stratégie de vaccination européenne.

Le chef de l’État est revenu sur sa gestion de la crise sanitaire

Lors d'une interview réalisée à la télévision grecque par Nikos Aliagas, Emmanuel Macron admet enfin que l'Union européenne a eu tort concernant ce qui tourne autour de la gestion de la vaccination. Une solution qui reste le seul moyen pour certains d’éradiquer de manière ferme et définitive ce virus. C’est la première fois que le président assume ses erreurs et celles de ses voisins européens. Évidemment, les réseaux sociaux lui sont tombés dessus. Explications.

Emmanuel Macron et la polémique de la vaccination

Comme pour la gestion de la crise sanitaire survenue en mars dernier, la gestion de la vaccination est jugée, par les Français et l’opposition, comme un échec.

Au fil des mois, on ne sait plus qui a le droit de se faire vacciner et surtout quand. La conséquence principale, c’est qu'un nombre infime de personnes a décidé de se faire vacciner sur l’Hexagone. On compte en effet seulement 6 millions de personnes ayant reçu une première injection sur près de 70 millions selon CovidTracker.

Suite à ce chiffre alarmant, Emmanuel Macron a décidé de faire son mea-culpa lors d’une conférence de presse en visioconférence extrêmement attendue. Le visage tendu, il déclare alors, de manière très transparente : "On n’a pas été assez vite, assez fort là-dessus." Forcément, les Français ont réagi en masse à ce sujet.

Les Français en guerre contre Emmanuel Macron

Sur les réseaux sociaux, le président de la république Emmanuel Macron en a pris pour son grade. Cela n'a rien d'étonnant tant le ras-de-bol des Français est important. Depuis le début de l’épidémie en France, sa cote de popularité chute de manière drastique et la candidate du Rassemblement national Marine le Pen monte en flèche à tel point qu’au second tour de l’élection, la victoire de l’extrême droite pourrait se réaliser.

Si les Français sont en guerre contre Emmanuel Macron, c’est aussi et surtout parce qu’ils n’en peuvent plus. Depuis plus d’un an, les sorties au cinéma ne sont plus possibles ainsi que le simple fait de se retrouver en amis pour pouvoir manger dans un bon restaurant.

Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!