Selon une étude publiée dans la revue scientifique Journal of Studies on Alcohol and Drugs, environ un adulte sur cinq, soit plus de cinquante millions de personnes aux Etats-Unis serait concernées par l'alcoolisme passif. Toujours selon les résultats de cette étude, il s'agirait d'un problème de santé publique. En effet, comme le tabagisme passif ou l'obésité, ce problème n'est pas à prendre à la légère. Dès lors, qu'est-ce que l'alcoolisme passif ?

Qu'est-ce que l'alcoolisme passif ?

Il s'agit tout simplement du fait de vivre des troubles liés à l'état d'ivresse d'une autre personne de son entourage (famille, amis, collègues de travail...). Cet état s'applique également au fait d'être en compagnie d'un conducteur en état d'ivresse, ou de se faire prendre à partie, harceler par une personne totalement ivre.

Comment l'étude a été réalisée ?

Afin d'obtenir une base de données à analyser complète, l'étude a été menée avec 8 750 adultes qui ont été questionnés en 2015 par deux entités dédiées (National Alchohol Survey et National Alcohol's Harm to Others Survey).

Les personnes interrogées ont donc pris le temps de répondre à des questions liées aux problèmes d'alcool. Les points évoqués étaient par exemple, les dégâts causés par les personnes ayant consommé de l'alcool, les violences verbales ou violences physiques, les accidents ou encore les dépendances et problèmes d'argent.

Des différences entre les hommes et les femmes

Dans les premiers résultats divulgués par les chercheurs, 21% des femmes et 23% des hommes [VIDEO] ont eu au moins un impact négatif lié à la consommation d'alcool. Les plus courants étaient des menaces et le harcèlement.

Si l'on regarde en détail les réponses, on s'aperçoit que pour les femmes les problèmes de famille, financiers ont pour point de départ la consommation abusive d'alcool.

Du côté des hommes, le second problème lié à l'alcool est la conduite en état d'ivresse, ensuite viennent les dommages sur le mobilier urbain ou sur une propriété privée. Enfin l'autre problème qui survient régulièrement pour les hommes est le vandalisme.

Ensuite, on peut constater que pour les problèmes d'alcool au volant, les adultes de moins de 25 ans sont les plus susceptibles d'avoir des problèmes. Egalement lorsqu'il s'agit de porter plainte, les femmes ont tendance à porter plainte plus facilement contre quelqu'un de leur premier cercle (amis, famille). De leur côté, les hommes ont plus facilement tendance à porter plainte contre une personne inconnue.

Deux comportements différents mais qui traitent du même sujet, celui de la dépendance à l'alcool avec l'entourage ou non.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite