Comme les amateurs du ballon rond l’ont prévu, la FIFA s’est prononcée sur le cas #Lionel Messi. Le footballeur argentin est déclaré coupable d’avoir insulté l’arbitre assistant, lors de la dernière rencontre entre l'Argentine et le Chili. À titre de rappel, cette rencontre a eu lieu jeudi dernier et au coup de sifflet final, l’Argentine a remporté le match contre le Chili avec un score (1-0). Pendant cette rencontre, un joueur a taclé Lionel Messi, mais le juge de touche n’a pas signalé la faute. C’est à ce moment-là que l’attaquant de FC Barcelone décide de lancer quelques phrases pas très catholiques comme « Va te faire f****e ! », mais aussi « P***** de ta mère ».

Compte tenu de ce comportement, la #FIFA a décidé d’ouvrir une enquête disciplinaire à l’encontre de l’un des meilleurs joueurs de football de sa génération. Une #Sanction assez lourde a donc été prononcée à l’encontre de Lionel Messi. Le footballeur argentin est suspendu et ne participera pas à ses quatre prochains matchs. Il devra aussi payer une amende qui s’élève à 10 000 francs suisses (environ 9300 euros). La star du foot argentin ne fera donc pas partie de ceux qui se retrouveront sur le terrain pour la rencontre face à la Bolivie au Stade Hernando Siles. Totalement dévasté par cette situation, Lionel Messi doit se faire à l’idée qu’il ne participera pas non plus aux matchs que son équipe jouera en Uruguay, au Venezuela et au Pérou.

Sanction de Lionel Messi : Réaction de la Fédération argentine de football

Évidemment, la Fédération argentine de football n’est pas du tout enchantée par cette décision.

Top vidéos du jour

Le secrétaire aux sélections nationales Jorge Miados a d’ailleurs déclaré que la Fédération fera appel comme il se doit. Dans la déclaration qu’il a faite depuis la Bolivie, il ajoute même : « Leo est abattu ». Il ne cache pas non plus que cette décision le met totalement en colère. Pour lui, Messi aurait dû participer à ce match en Bolivie. Comme les autres joueurs, il a fait l’escale pour jouer sur terrain, mais non pour rester sur le banc de touche.