L'OM est toujours à la recherche d'un attaquant. On a beaucoup parlé de Carlos Bacca, Moussa Dembélé, Vincent Aboubakar ou encore Olivier Giroud, mais pour le moment toujours personne pour épauler Valère Germain. Il y a quelques temps, Rudi Garcia, lui-même, avait entériné la piste Giroud, arguant que le joueur ne voulait pas venir. Actuellement en rassemblement avec l'équipe de France avant deux matches capitaux en vue de la Coupe du monde 2018 contre les Pays-Bas et le Luxembourg, l'attaquant s'est exprimé à ce sujet et a donné sa version des faits.

« Je n’ai pas refusé marseille. J’ai simplement dit au coach quand je l’ai eu au téléphone… En fait je l’ai eu au téléphone une fois que c’était sorti dans la presse », explique tout d'abord le buteur d'Arsenal dans une interview accordée à Téléfoot.

« Au bout d’un moment, il voulait savoir si j’étais intéressé ou non par le projet de l’Olympique de Marseille. J’ai toujours dit que ce n’était pas une option pour moi de revenir en France, du moins pas dans un avenir proche », poursuit le Gunner.

« Le projet de l'OM est très ambitieux et très intéressant »

Sur le banc à Liverpool (0-4), l'ancien scoreur semble finalement bien parti pour rester à Londres, malgré un temps de jeu qui risque d'être limité. Cependant le challenge marseillais n'est pas remis en cause par l'international. « Ce n’était pas par rapport à l’Olympique de Marseille, puisque le projet est très ambitieux et très intéressant. Mais ce n’était pas pour moi… Le fait de revenir en France n’a jamais été une option », indique Giroud, malgré la claque reçue par le club phocéen à Monaco (6-1), dimanche dernier.

La presse n'avait d'ailleurs pas été tendre envers Rudi Garcia et le fameux "OM Champions Project" [VIDEO].

L'OM n'était d'ailleurs pas la seule formation française à vouloir rapatrier le Canonnier dans l'Hexagone, puisque l'autre club olympien s'est également cassé les dents sur ce dossier. « Ce n’était pas personnellement par rapport à Marseille car il y avait aussi Lyon. Même si je suis très flatté d’avoir été courtisé par ces deux grands clubs français », précise un Giroud qui ne veut froisser personne. On l'aura compris, l'attaquant n'a jamais envisagé un retour en Ligue 1, mais tout ceci ne fait pas les affaires marseillaises. Les dirigeants espèrent pouvoir boucler la venue d'un attaquant d'ici mercredi minuit, sans quoi ce Mercato estival aura un goût d'inachevé.