Jean Michel-Aulas et son équipe de l'Olympique Lyonnais, affronteront ce dimanche le Paris Saint-Germain de QSI au Parc des Princes. Et comme à son habitude, le Président rhodanien a lancé le match, en critiquant vivement le modèle économique du club de la capitale, et plus précisément le financement dont le PSG bénéficie de la part du Qatar. Une situation qui a le don d'agacer Nasser Al-Khelaïfi, qui selon les informations du quotidien L'Equipe n'aurait pas convié son homologue pour le traditionnel repas d’avant match régulièrement organisé entre présidents de clubs avant les rencontres. Le Président parisien éviterait même le dirigeant de l’Olympique Lyonnais lors des réunions de l’ECA (European Club Association) [VIDEO], signe que le torchon brûle plus que jamais entre les deux hommes.

Aulas souhaitait l'arrivée d'investisseurs Emiratis en 2012

Pourtant Jean-Michel Aulas a lui aussi souhaité s'associer avec un pays du Golfe. Début 2012, alors que les Gones viennent de concéder une deuxième défaite consécutive en Championnat, le Président lyonnais confie au Figaro "espérer" l'arrivée d'investisseur du Moyen-Orient dans le capital de l'OL.

Dans la foulée, il engage sous forme de prêt d'un an, Hamdan Al Kamali défenseur Emirati, pour complaire à ses futures cibles.

A la mi-Mars il embarque finalement pour une tournée des cheikhs à Abu-Dhabi, où il acceptera que la sélection locale, qualifiée pour les JO de Londres 2012, viennent s'entraîner dans le centre du club rhodanien. Malheureusement pour lui ses tentatives de séduction resteront infructueuses, de quoi peut-être nourrir une certaine jalousie envers quelque chose qu'il n'est pas parvenu à obtenir.

Les Parisiens veulent répondre sur le terrain

Ce dimanche, l'ambiance sera sans doute électrique entre les deux équipes sur la pelouse du Parc des Princes. Sur le plan sportif, les deux formations sont toujours invaincues cette saison et auront à coeur de le rester. Côté coulisses, les déclarations intempestives de Jean-Michel Aulas ont agacé le Président du Paris Saint-Germain, mais également ses joueurs, [VIDEO] à l'image d'Adrien Rabiot qui semble lassé des sorties du dirigeant rhodanien : "Je ne sais pas si c'est pour nous déstabiliser. Je ne sais pas pourquoi il fait ça. Ce n'est pas la première fois et ça arrive souvent avant les matches PSG-Lyon. Ce n'est pas ça qui va nous intimider". En revenant sans cesse à la charge contre le club de la capitale, Jean-Michel Aulas pourrait le payer cher dès ce dimanche, si l'on en croit la motivation affichée par les coéquipiers de Neymar, qui semble intouchable en Ligue 1.