3

Chaque année, le tournoi se divise en plusieurs parties : les phases de groupe, le tour préliminaire, les huitièmes, quarts, et demi-finales, puis les finales (qui déterminent le podium de la 1ère à la 3e place). Voilà maintenant une semaine que se déroulent les phases de groupe, et décidément, on va de surprise en surprise…

Accompagnée par l'impressionnant Goran Dragic, (meneur titulaire des Heat de Miami) l'équipe de Slovénie a fait tourner quelques têtes… Les slaves affichent déjà quatre victoires au compteur, dont une incroyable performance face à l'Islande, (75-102) et sans aucune défaite. La Grèce prend un départ très difficile, avec deux grosses défaites, rattrapé par une victoire contre l'Islande.

Bien que les bleus aient déjà essuyé une défaite in extremis contre la Finlande, (84-86) ils restent parmi les favoris et empochent deux importantes victoires par la suite. On retrouve un ratio similaire en Allemagne, (menée par Dennis Schröder) en Lituanie, (avec le duo Motiejunas/Valanciunas en intérieur, et Kuzminskas sur l'aile) et en Italie, qui affichent tous deux victoires et une défaite. Enfin, la Finlande emporte également deux belles victoires, (qui reposaient en grande partie sur le jeune Lauri Markkanen) mais s'incline face à la Slovénie le 3 septembre. Plusieurs autres matchs des poules A et B sont en préparation aujourd'hui, en vue de passer à la journée de clôture qui aura lieu demain.

Les espagnols sans pitié

Le grand méchant loup est arrivé dans la bergerie, et c'est une vraie boucherie… Avec trois victoires de presque 40 points d'écart chacune, et aucune défaite, l'équipe espagnole (composée de Ricky Rubio, Sergio Rodriguez, des frères Hernangomez, et des frères Gasol) n'est visiblement pas là pour rigoler.

Top vidéos du jour

La Lettonie (avec Porzingis, et les frères Bertans) affiche une défaite face à la Serbie, mais reprend du poil de la bête avec trois grosses victoires. Côté serbe, on compte déjà deux victoires (dont une troisième qui s'annonce à portée de main, face à la Grande-Bretagne) et une défaite. On n'attendait pas la performance du siècle, de la part de la Turquie, mais les défaites commencent à s'empiler et c'est assez décevant. La Russie ressort Alexey Shved, pour accompagner Mozgov, et ça a l'air de payer ! Ils atteignent déjà un total de trois victoires, sur les quatre premiers matchs. Dans ces deux dernières poules, la dernière ligne de défense face aux espagnols reste la Croatie. Menés par Bogdanovic, Bender, et Saric, les croates ont empoché trois victoires d'affilée ! Ce n'est peut-être que temporaire, car un match est prévu pour aujourd'hui, face à l'Espagne, et on attend les deux équipes au tournant.