Aujourd'hui intouchable dans son club au Real Madrid ainsi qu'au Portugal, Cristiano Ronaldo n'était pas toujours comme ça. En effet, un ami d'enfance du Portugais a évoqué les premiers pas sur un terrain de foot de l'actuel Ballon d'Or.

Ami d'enfance de l'actuel meilleur joueur du monde, Ricardo Santos a partagé quelques rencontres de rues avec Cristiano Ronaldo dans les rues de Madère. Les deux compères ont également commencé ensemble leur "carrière de footballeur" dans le club d'Andorinha. Dans un entretien à Reuters, il fait référence aux premiers pas de CR7 et surtout de ses caprices de star.

Cristiano Ronaldo : "Le pleurnichard"

Dans son île natale à Madeire, Cristiano Ronaldo est aujourd'hui une icône.

D'ailleurs, il a carrément une statue à son image et l'aéroport de chez lui, va très prochainement porter son nom. Evidemment, ça c'est maintenant, mais à l'époque de sa jeunesse et quand il jouait dans l'équipe du CF Andorinha, ce n'était qu'un joueur parmi d'autres. En effet, ses coéquipiers n'hésitaient pas à se moquer de lui quand il faisait de nombreux caprices.

Ricardo Santos, ami d'enfance et coéquipier de CR7 pendant son enfance, n'hésite pas à balancer sur l'actuel ballon d'or : "A l'époque, tout le monde appelait Ronaldo [VIDEO]"le pleurnichard". C'était son rituel, il pleurait dès qu'un joueur ne lui passait pas le ballon. Il souhait comme aujourd'hui, tout gagner. C'était impensable pour lui de ne pas être dans l'équipe gagnante, du coup quand il perdait ou qu'un coéquipier ratait une passe ou un but, il pleurait." En gros, il n'a pas vraiment changé, sauf peut être avec les larmes en moins.

18 tirs, 0 but en Liga

Cristiano Ronaldo est normalement un buteur né. Mais il faut savoir que depuis le début de la saison, le Portugais est en difficulté sur le terrain. CR7 [VIDEO] qui a disputé ce samedi son deuxième match de la saison seulement en raison de la suspension qu'il a eu lors de la rencontre de Supercoupe contre le FC Barcelone (après une altercation avec l'arbitre du jour), ne surfe pas sur des bonnes stats.

Sur ses deux rencontres de Liga, il est resté muet. Contre Alavès ce week-end, il a tenté 6 frappes au but. Pire même contre le Bétis Séville de la semaine dernière, il a tiré au but 12 fois soit plus de 10 fois plus qu'aucun autre coéquipier, mais rien y fait. Il n'a toujours pas débloquer son compteur et c'est assez rare pour pouvoir le souligner. Mais Ronaldo n'a pas peur, son efficacité reviendra vite.