Les Marseillais avaient à coeur de se racheter devant leur public au Vélodrome après la correction reçue deux semaines plus tôt à Monaco [VIDEO] (6-1). Le moins qu'on puisse dire, c'est que les phocéens se sont loupés dans les grandes largeurs. Mené 2 à 0 au bout de dix minutes, l'OM a sombré devant son public et affiché un niveau de jeu abyssal. Retour sur un naufrage.

Khazri décisif, la défense marseillaise en perdition

Deux minutes, voilà ce qu'il a fallu à Wahbi Khazri pour marquer à l'occasion de son grand retour sur les pelouses de Ligue 1.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne OM

Ismaïla Saar dépose Abdennour sur le côté droit et sert l'ex-joueur de Sunderland qui devance Rami au premier poteau et trompe Stev Mandanda d'une splendide Madjer. Les 40 000 spectateurs du Stade Vélodrome sont cueillis à froid, le naufrage marseillais commence.

Chaque contre-attaque rennaise semble pouvoir aller au bout tant la défense marseillaise paraît paniquée et prise de vitesse. Sur l'une d'elle, Patrice Evra oublie de défendre sur Bourigeaud qui déclenche une frappe soudaine aux 25 mètres sur laquelle Mandanda est trop court (10e).

Les fantômes monégasques sont dans toutes les têtes marseillaises et Rennes manque d'obtenir un pénalty suite à une obstruction de Maxime Lopez sur Mubele.

Incapable de construire correctement sa relance à l'image d'un Gregory Sertic en asphyxie totale et d'un Maxime Lopez complètement transparent, les Marseillais tentent en vain d'allonger vers Valère Germain, trop esseulé en pointe malgré sa bonne volonté.

Sur une rare action, Payet joue rapidement un coup franc et lance Germain qui manque son face-à-face contre Petr Ce ... Koubek (35e). Le portier tchèque récidive en claquant une tête de Sertic sous sa barre sur un nouveau service de Dimitri Payet, de retour de blessure (43e). Un léger mieux pour l'OM qui n'empêche pas une bronca assourdissante quand l'arbitre siffle la mi-temps.

L'OM n'aura même pas réagi

Avant la pause, Rudi Garcia décide de faire parler sa science tactique en ... sortant Sakaï, soit le meilleur des 4 défenseurs phocéens, pour Bouna Sarr. Un simple changement poste pour poste inexplicable de la part de l'ex-entraîneur de la Roma. Au retour des vestiaires, rien ne s'arrange pour une équipe marseillaise totalement coupée en deux. Khazri se joue d'Adil Rami et manque de clore les débats en voyant son tir du gauche heurter le montant (52e). A court de rythme, l'international tunisien cède sa place quelques minutes plus tard, remplacé par Maouassa. Malgré l'entrée en jeu de Zambo Anguissa, les Marseillais restent sans réaction et encaissent même un troisième but par Gnagnon qui devance Abdennour suite à un coup franc joué en retrait par Bourigeaud (70e).

Sur l'action, l'ex-défenseur de Valence, qui n'avait pas joué depuis avril, se blesse et devrait être absent pendant plusieurs rencontres. La soirée vire au cauchemar pour Marseille qui parvient toutefois à réduire l'écart sur une frappe imparable de Sanson bien servi dans la profondeur par Payet (87e). Le pénalty manqué par Mubele suite à une faute de Rolando dans les arrêts de jeu restera anecdotique. Marseille s'incline 3 buts à 1 et Rudi Garcia a bien du souci à se faire [VIDEO] ...