L'émission Breaking foot sur SFR sport 1 a rapporté une bombe concernant l'entente entre Cavani et Neymar. Deuxième dans la hiérarchie des tireurs de pénalty, le Brésilien commencerait à s'agacer de cette situation.

Il y a des images qu'on n'oublie pas. Lors de la rencontre de ce jour face à Lyon, le PSG a obtenu un penalty en seconde période. Cavani, tireur attitré à pris le ballon mais Neymar est venu le contester et réclamer le droit de tirer, ce que l'Uruguayen a refusé catégoriquement.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

Une situation des plus tendue.

Neymar aimerait tirer les pénalties

Arrivé pour 222 millions d'euros cet été en provenance du FC Barcelone, Neymar [VIDEO] est la tête de gondole du Paris Saint-Germain cette année.

Mais l'arme fatale sur penalty pour le club de la capitale se nomme Edison Cavani. Une hiérarchie assez claire pour Unai Emery : "Cavani tir les pénalties c'est clair. Mais ce sera aussi au tour de Neymar, quand le moment sera venu".

Mais Neymar ne serait pas satisfait de cette décision. En privé, le Brésilien s'agacerait fortement de cette situation. Venu au PSG pour décrocher la Ligue des Champions, il vise également les titres individuelles et surtout le ballon d'or. Ainsi ne pas être le tireur attitré, l'empêcherait de gonfler ses statistiques afin de concurrencer les deux ogres du football mondial : Cristiano Ronaldo [VIDEO] et Lionel Messi.

Une décision à prendre rapidement

L'harmonie de l'une des meilleures ligne d'attaque d'Europe aura vite besoin de pommade. Si dans les résultats pour le moment tout se passe pour le mieux, c'est la compatibilité entre Cavani et Neymar sur le long terme qui pose question puisque les deux hommes convoite un peu la même chose : être le meilleur joueur et surtout buteur.

Mais pour le bien de tous et surtout pour l'objectif du club, Paris doit faire attention aux petits grains de sable de ce genre.

Mais si il y a peu de chance de voir les deux hommes continuer à se marcher dessus, il est important pour l'entraîneur du PSG Unai Emery, de prendre rapidement une décision sur les rôles assignés à chacun afin d'éviter le même genre de scène que lors de la rencontre face à Lyon. Si pendant ce match, la situation est vite réglée vu la victoire, dans un match important de Ligue des Champions, la chamaillerie pourra prendre des tournures bien dramatique pour le club. Comme quoi, l'argent investi par le Paris Saint-Germain n'empêche pas les querelles entre les meilleurs joueurs.