Depuis la clôture du mercato estival, il souffle, de plus en plus, un vent de discorde à Marseille [VIDEO]. Le fait le plus certain vient sans doute des défaites qu'enregistre le club phocéen depuis le début de la saison, mais pas seulement. C'est, avant toute chose, le manque de jeu que servent les hommes de Rudi Garcia sur le terrain qui pose problème, de l'avis de nombreuses associations de supporters. Et pourtant, au rachat du club phocéen par le riche américain Frank McCourt, les belles promesses d'un "OM Champions Project" avaient fusé de toute part.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne OM

Trop belles apparemment, car les fans olympiens ont attendu longtemps de les voir se concrétiser cet été, sans succès.

Alors, Jacques-Henri Eyraud est rapidement monté au créneau pour assurer les supporters marseillais que les choix retenus par la direction étaient les bons et qu'ils pourraient bientôt s'en féliciter.

Charge était dès lors donné à l'entraîneur français Rudi Garcia de révéler le potentiel apparemment caché de ce nouvel effectif pas très enthousiasmant. Et jusqu'ici, il faut dire que le technicien français fait chou blanc. En effet, avec des compositions douteuses et des positionnements sur le terrain qui laissent perplexes même au sein de son effectif, difficile de savoir véritablement à quoi s'attendre à chaque nouveau match qui se présente. D'ailleurs, il est désormais évident que certains joueurs ressentent plus d'autres les effets de ce management.

Une équipe en pleine reconstruction

Si l'expérience de Patrice Evra est chère à l'ancien coach de l'AS Roma, son incroyable transparence sur le couloir depuis le début de saison le disqualifie quasiment de l'effectif titulaire. Mais, plus encore, la montée en puissance du tout jeune arrière Jordan Amavi laisse dorénavant peu à réfléchir.

Pour sa part, le milieu de terrain Morgan Sanson, aujourd'hui repositionné sur le côté gauche, peine à retrouver des couleurs après une saison dernière assez bien réussie. Il le reconnaît d'ailleurs volontiers, ce n'est pas vraiment une position qu'il affectionne sur le terrain.

Longtemps plébiscité par les supporters phocéens, Maxime Lopez a connu un passage intéressant en tant que titulaire dans l'effectif marseillais à l'arrivée de Rudi Garcia sur la Canebière. Mais les arrivées de Sanson et Payet ont changé la donne, et son impact sur l'équipe a été amoindri au point de s'éteindre étant donné qu'il observe désormais la saison depuis le banc de touche.

Pour l'ancien monégasque Valère Germain, les choses semblent de plus en plus compliquées dans la nouvelle orientation de jeu de l'entraîneur français. Toujours en attente de son premier but en Ligue 1, le français préfère faire la grimace par rapport à son placement sur le terrain. Bien sûr, certains comme le Camerounais Clinton Njie en profite pour se faire remarquer [VIDEO].