4

À Marseille, l'ambiance est plutôt morose, voire timorée depuis le début de la saison. Et si les humiliations face à Monaco et Rennes [VIDEO] l'ont un temps rendue particulièrement électrique, force est aujourd'hui de constater que les récentes victoires contre Amiens et Toulouse ont eu le chic de faire retomber quelque peu la pression. Bien sûr, la grogne reste toujours très présente du côté des supporters de l'ancien géant du foot français. D'ailleurs, de l'avis d'un Patrice Evra très décrié sur sol olympien, il y a de quoi les comprendre. En effet, sur la Canebière, les fans de foot avaient espéré mieux que d'aller affronter chaque match comme une grande inconnue, tout en espérant que les choix de Rudi Garcia pour la soirée s'avère les bons.

Malheureusement, l'enthousiasme suscité par les grandes promesses de Jacques-Henri Eyraud a définitivement laissé place à l'amertume dans le cœur du public phocéen. Désormais, les fans de l'Olympique de Marseille préfèrent se consoler dans le fait d'épingler quotidiennement le président de l'OM sur ses choix et sa communication douteuse. Une chose reste certaine, l'OM Champions Project de Frank McCourt aura bluffé plus d'un et fait coulé beaucoup d'encre.

Une équipe qui peine clairement à séduire

Avec quatre victoires en sept journées de Championnat de France et une cinquième place au classement, on peut dire que la situation de l'Olympique de Marseille n'est pas aussi critique ça. Mieux encore, avec son match remporté contre le club turc Konyaspor, le club phocéen se place déjà en tête du groupe I de la Ligue Europa.

Pourtant, avec 10 buts encaissés pour 11 marqués en Ligue 1 et un seul but inscrit en C3, l'OM donne jusqu'à présent l'impression de jouer sur la chance du service minimum.

Recruté sur la clôture du mercato estival, l'attaquant grec Konstantinos Mitroglou est toujours recherché dans l'effectif marseillais [VIDEO]. Peut-être fera-t-il enfin son apparition face à Salzbourg ce soir. D'un autre côté, Valère Germain est toujours à la ramasse avec zéro but inscrit en Ligue 1. L'ancien monégasque ne semble pas encore avoir trouvé son rythme dans le schéma tactique de Rudi Garcia. Et que dire des bourdes à répétition de l'ancien international tricolore Patrice Evra qui fait désormais plus parler de lui en dehors que sur le terrain. D'ailleurs, c'est l'ensemble du collectif phocéen qui est en panne. Un jeu trop haché, des combinaisons peu convaincantes, une défense fébrile, il y a décidément de quoi être inquiet à Marseille.