5

Dans cette histoire, il semble désormais certain que le conflit était inévitable, même si de l'aveu de la direction parisienne une issue un peu moins brutale aurait été préférable. Orgueil, aveu de faiblesse, manque de fair-play, revanche, on peut lui donner le mot qu'on veut, mais pour le grand FC Barcelone, rien n'y fait. Le club catalan a bien l'intention de faire plier Neymar Jr, ne serait-ce que pour montrer qu'il est encore un patron dans le football européen. Car à l'origine de cette vive expression de colère, c'est le départ plutôt surprenant de la star brésilienne qui a choqué toute l'Espagne, et la Catalogne en particulier.

Comme l'ensemble du monde entier, jamais Josep Maria Bartomeu n'aurait pu imaginer que le Paris Saint-Germain prendrait le courage de récupérer sa prometteuse pépite brésilienne conditionnée par une clause libératoire de 222 millions d'euros.

Et pourtant, le club de la capitale l'a bien fait pour le plus grand désarroi du patron barcelonais, déclenchant au passage une impressionnante levée de boucliers de nombreux dirigeants du football européen [VIDEO]. Bien sûr, son échec à faire barrage à la signature du contrat de l'attaquant brésilien via la Liga de Javier Tebas, a poussé le FC Barcelone à saisir la justice catalane le 11 août dernier pour le remboursement d'une prime octroyée au joueur de 25 ans lors de la prolongation de son contrat en 2016.

Ce que réclame le FC Barcelone

Avec le dépôt de cette plainte auprès des autorités judiciaires catalanes, le président du FC Barcelone espère non seulement redorer son image, mais aussi obtenir une généreuse compensation de la part de son ancien joueur. En effet, ce n'est pas moins de 8,5 millions d'euros de prime que le club catalan réclame à Neymar. Cela correspondrait à un bonus que le Brésilien avait tiré de sa prolongation au Barça à l'été 2016.

Alors, il ne fait aucun doute que le quintuple vainqueur de la Ligue des Champions se fera valablement représenté à cette convocation des juges catalans.

Ce que Neymar a prévu de faire

De son côté, Neymar Jr avait, dès son arrivée à Paris, laissé entendre que sa relation avec la direction barcelonaise s'était quelque peu dégradée avant son départ. Aucune véritable surprise donc dans l'entourage de l'attaquant brésilien où l'on dénonce déjà l'acharnement du Barça. D'ailleurs en riposte à la plainte formulée par les dirigeants catalans, le joueur avait lui aussi déposé une plainte auprès de la FIFA réclamant les divers autres bonus dont il aurait dû disposer suite à la fameuse prolongation. Pour ce qui est de la convocation de lundi, Neymar prévoit déjà de se faire représenter par ses avocats. Bien sûr, en attendant la suite donnée à cette affaire, la star brésilienne espère bien continuer de briller avec le PSG et briguer, pourquoi pas, le ballon d'or européen [VIDEO].