5

Au Paris Saint-Germain, tout semble marcher comme sur des roulettes. En tête du Championnat de France avec 19 points sur 21 possibles, en tête de son groupe en Ligue des Champions avec 6 points sur 6 possibles, le club de la capitale donne l'impression de marcher sur un petit nuage au-dessus de la mêlée. Et pourtant, les soucis, le PSG en a se faire, depuis un moment, avec la grogne de plus en plus pressante de certains grands clubs [VIDEO]. Mais pas seulement, car en interne, un feuilleton peu flatteur poursuit toujours de très près le club francilien. Il s'agit du cas Ben Arfa.

En effet, le milieu offensif français a rallié les rangs du club de la capitale l'année dernière, sur le fond d'une saison parfaitement réussie à l'OGC Nice.

Mais depuis son arrivée, la mayonnaise n'a jamais pris entre le joueur de 30 ans et le PSG. La faute à un certain Unai Eméry qui a tout de suite eu à redire sur les caractéristiques physiques de l'ancien international tricolore. Pas assez robuste à son goût, c'est l'argument développé par le technicien espagnol, semaine après semaine, pour justifier sa mise à l'écart de la formation titulaire. Et malgré les nombreux efforts entrepris par l'ancien meneur de jeu niçois, la messe semblait déjà dite dans l'esprit du coach espagnol.

Le PSG ne veut plus de Ben Arfa

Les arrivées cet été de Neymar Jr et de Kylian Mbappé à Paris, pour la somme pharaonique de 400 millions d'euros, ont laissé peu de doutes sur l'avenir du natif de Clamart au sein de l'effectif des Rouge-et-Bleu. D'ailleurs, avant la confirmation des recrutements réalisés, la direction parisienne avait distribué un certain nombre de tickets de départ pour les joueurs désormais incompatibles avec la nouvelle vision du club.

Si l'arrière ivoirien Serge Aurier a saisi sa chance de s'envoler pour l'Angleterre et Tottenham, Hatem Ben Arfa a quant à lui choisi de rester. Son bras de fer avec les dirigeants parisiens lui vaut aujourd'hui d'être écarté du groupe professionnel.

Ben Arfa saisi la LFP

Avec cette deuxième exclusion du groupe professionnel après celle de début septembre, Unai Eméry espère bien faire comprendre à l'ancien espoir du football français qu'il n'est plus le bienvenu à Paris. Il y est même allé de sa petite phrase en avançant que le joueur "connaissait sa situation". Pas de quoi en faire tout un plat selon lui ! Mais, l'avocat d'Hatem Ben Arfa, Jean-Jacques Bertrand estime que "le club viole la Charte du football professionnel". Il a donc saisi depuis jeudi la commission juridique de la LFP qui devrait étudier le dossier de l'attaquant mardi 3 octobre. En attendant, le PSG espère continuer sa marche en avant avec son incroyable trio [VIDEO].