Serge Aurier aura marqué son passage au Paris Saint-Germain, et pas forcément de la meilleure des manières. Impliqué dans plusieurs affaires extrasportives, celui qui est plus connu aux yeux du grand public pour ses talents sur Periscope que pour ceux sur le rectangle vert a pris cet été la direction de Londres, où il rejoint un ancien Parisien, Mauricio Pochettino [VIDEO] sous les couleurs de Tottenham. Le coach argentin, qui a porté la tunique rouge et bleu de 2001 à 2003, a soutenu son nouveau joueur lors d'une conférence de presse souhaitant ainsi le mettre dans les meilleures dispositions pour son intégration : "Il sait très bien comment nous sommes, ce que nous attendons de lui et de tous les joueurs sur leur comportement au sein du groupe. Nous devons garder une dynamique, je lui fais confiance, je suis convaincu qu’il peut réussir ici et aider l’équipe."

En concurrence avec le latéral britannique, Kieran Trippier, Serge Aurier aura donc tout intérêt à se faire discret en dehors des terrains s'il veut conserver la confiance du technicien de 45 ans, qui pourrait se montrer bien moins conciliant que Laurent Blanc.

Serge Aurier digère mal son passage à Paris

Après une dernière année compliquée passée au Paris Saint-Germain, le joueur de la sélection ivoirienne, garde un goût amer de son passage dans le club de la capitale [VIDEO], malgré la clémence de ses dirigeants suite à ses frasques. Ce mardi, c'est dans une vidéo publiée sur son compte Twitter, qu'il a livré son ressenti sur son aventure parisienne : "J’ai envie de découvrir une autre vie parce qu'à Paris, je n’ai pas été respecté à ma juste valeur." Le joueur de 24 ans a bien évidemment pensé à ses frasques en critiquant l'acharnement médiatique qu'il a subi : "On s’est attardé sur beaucoup de détails, on a pensé plus à autre chose qu’au footballeur. Normalement, quand une affaire dure un an ou plus, on tourne la page. Mais dans mon cas, il y a eu trop de tapage"

Rappelons tout de même que l'ancien parisien a été condamné à deux mois de prison avec sursis pour avoir agressé un policier en sortie de boîte de nuit. Difficile donc de prendre la défense de l'Ivoirien, qui sûr de ses forces à tout de même encensé son passage à Paris en rappelant qu'il était "le défenseur de Ligue 1 le plus influent depuis 2013, statistiquement parlant". Toujours est-il qu'à Londres où les tabloïds aiment tant se délecter de la moindre affaire extrasportive, Serge Aurier devra prendre garde à ne plus dépasser la ligne rouge, sous peine d'entraver son magnifique potentiel et, s'attirer de nouveau les foudres des médias.