Après près de dix ans d'absence en Ligue 1, le Racing Club de Strasbourg retrouve le haut niveau en cette année 2017. Mais ce qui ne change pas forcément, c'est les erreurs d'arbitrage. A ce niveau les joueurs alsaciens sont clairement lésés depuis le début de saison.

Malgré un mauvais début de saison avec une seule victoire en sept rencontres et seulement quatre petits points pour une 19ème place, Strasbourg montre des choses intéressantes dans le jeu. Malheureusement beaucoup de malchance devant le but et surtout quelques erreurs d'arbitrage dans des rencontres clés ne permettent pas au club d'être à la place dont il mériterait.

Les actions douteuses

Lyon - Strasbourg (4-0)

L'action : 58 ème minute

Après une belle action de Traoré, Martinez le défenseur strasbourgeois, pris à contre-pied tacle le joueur Lyonnais et touche légèrement le joueur de Lyon : "Siffler là-dessus, cela veut dire qu'il y aura vraiment beaucoup de penalties en Ligue 1 cette saison." a notamment déclaré Thierry Laurey, entraîneur du club alsacien.

Strasbourg-Amiens (0-1)

L'action : 78ème minute

Coupable d'une seconde faute en quelques minutes mais cette fois-ci peu évidente, Keny Lala est expulsé sévèrement par l'arbitre du jour, M.Brisard. A 10 contre 11 pendant près de 15 minutes, le Racing Club de Strasbourg s'incline finalement (0-1).

Monaco - Strasbourg (3-0)

L'action : 51ème minute

Alors que Strasbourg [VIDEO] se faisait pressant sur le but de l'AS Monaco, Falcao reprend victorieusement un centre de la gauche de Jorge.

Mais ce but là, n'aurait jamais dû être validé, le capitaine des monégasques était en effet, hors-jeu. Si ce but n'aurait surement pas changé l'issue de la rencontre, il a précipité la chute lourde de l'équipe alsacienne : "Le deuxième but ? Tout le monde a vu qu'il était hors-jeu. C'est une péripétie, mais ça fait plusieurs fois que l'arbitre nous plombe un match, comme à Lyon" a analysé Thierry Laurey.

Strasbourg-Nantes (1-2)

L'action : 92ème minute

La Meinau n'est pas contente. Sur un centre de Dimitri Lienard, le défenseur du FC Nantes, Kwateng touche le ballon du bras. M. Desiage arbitre du soir, n'a pas bronché et laisse le jeu se poursuivre. Après une domination outrancière tout au long de la seconde période, Strasbourg méritait de revenir au score. Malheureusement, la malchance devant le but ainsi qu'un penalty oublié donneront la victoire en mode hold-up pour Nantes.