Le 3 juillet 2016, Thomas #Meunier, latéral droit du Club Bruges KV, signe au Paris Saint-Germain pour la modique somme de sept millions d'euros et devient la troisième recrue de l'été après Ben Arfa et Krychowiak.

Considéré comme le seul bon coup du mercato parisien, il arrive en tant que doublure de Serge Aurier, sortant de deux très belles saisons avec le club de la capitale, écartant la concurrence de Van Der Wiel et de Marquinhos dans une moindre mesure, lorsque Laurent Blanc le positionnait sur le flanc droit.

Joueur attachant, passionné d'art et beau parleur, Thomas Meunier a rapidement conquit le coeur des supporters parisiens. Il n'hésite pas à jouer avec les journalistes lors des interviews, se livrant sur un ton prétentieux, comme lors de la déclaration faite au micro de La Une, chaîne de télévision belge, suite à l'élimination de la Belgique contre le Pays de Galles, 3 buts à 1, lors des quarts de finale de l'Euro 2016 : "Notre équipe, c'est le Real Madrid de 2005 avec Beckham, Zidane. C'est largement comparable."

Outre ses fantasques déclarations hors du terrain, sur le gazon, il efface rapidement Serge Aurier du poste de titulaire et gagne la confiance de son entraîneur Unai Emery. Il est décisif sur plusieurs matchs, comme lors de sa superbe volée contre le FC Bâle en Ligue des Champions, donnant la victoire 2 buts à 1 au #PSG ou lors du déplacement à Lyon, où il offre une passe décisive à Edinson Cavani, pour s'imposer sur le même score.

Ete 2017 : Exit Serge Aurier qui s'envole pour Tottenham, mais bonjour Dani Alves, qui arrive libre de la Juventus de Turin. Thomas Meunier est logiquement relégué sur le banc, promis à une place de remplaçant de luxe. Pourtant, il est toujours titulaire indiscutable sur le flanc droit des Diables Rouges et réalise des performances exceptionnelles, en témoigne ses trois buts et ses quatre passes décisives lors de la lourde victoire 9-0 de la Belgique contre Gibraltar.

Que faire du cas Thomas Meunier ? Plusieurs possibilités se distinguent :

I) Le garder en tant que remplaçant de luxe :

Tout club désireux de gagner la Ligue des Champions se doit d'avoir un banc fourni. Thomas Meunier pourrait être le joker de luxe, laissant du temps de repos à Dani Alves, toujours aussi bon pour son âge mais vieillissant. D'autant plus que le joueur belge n'a pas eu envie de partir, louant même la belle concurrence entre lui et son coéquipier brésilien lors d'une interview pour Goal : La concurrence va être comme avec Serge. Une bonne grosse concurrence et le meilleur jouera. Je vais encore grandir. Je ne pense pas partir avec une avance sur lui donc il va falloir que je bosse. Je n’ai rien à perdre »

II) Lui envisager de jouer à un autre poste :

Thomas Meunier a occupé des postes plus offensifs, notamment ailier droit avant d'être repositionné par son ancien entraineur au Club Bruges KV Juan Carlos Garrido, en latéral droit.

Si le secteur offensif droit est déjà bien fourni (Mbappé, Di Maria, Lucas ...), son bagage technique élevé, sa puissance, sa capacité à revenir défendre et sa bonne qualité de passe pourrait en faire un bon joueur devant la défense, un poste où Thiago Motta est sur la fin, où aucun n'a pu le remplacer (Stambouli, Cabaye, Krychowiak) et où le Paris Saint Germain n'a pas investi lors du mercato estival. Le club était pourtant sur la piste de Danilo Pereira [VIDEO] du FC Porto et de de Fabinho [VIDEO] de l'AS Monaco ... ancien défenseur droit.

Si Thomas Meunier semble être cette saison un joker de luxe, il garde une pleine confiance de ses dirigeants, qui pourraient lui offrir une prolongation de contrat, lui qui est lié au club jusqu'en 2020, éloignant définitivement les approches des grands clubs européens (Chelsea, Tottenham, Juventus). #Football