À 22 ans, Adrien Rabiot n'est pour le moment qu'au début d'une carrière qu'on annonce brillante. Formé au PSG, le milieu de terrain avait été lancé par Laurent Blanc à tout juste 17 ans dans le bain professionnel. Depuis, le "titi" a parcouru beaucoup de chemin. De simple jeune du club à titulaire, Adrien Rabiot est aujourd'hui indiscutable au Paris Saint-Germain sous la houlette d'Unai Emery. Devenu international, son statut a désormais changé dans le football français, tout comme ses exigences.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

Une prolongation très loin d'être actée avec le PSG

Alors qu'il lui reste seulement un an et demi de contrat, Rabiot et le club de la capitale sont entrés avant l'été dans une période de négociations.

Sauf que celle-ci a vite été interrompue, le joueur français n'étant pas plus pressé que ça. C'est là que les complications ont débuté pour Antero Henrique, le nouveau directeur sportif, et les dirigeants parisiens. Car depuis, rien n'a avancé et le joueur a carrément mis la pression il y a quelques semaines : il ne serait pas contre un départ à l'étranger [VIDEO]. Bien entendu, tout ceci est fait pour que Paris se plie aux exigences salariales de son milieu relayeur qui n'a sans doute pas envie de quitter son club formateur dans l'immédiat. On apprend aujourd'hui que le clan Rabiot a décidé de passer un cap supérieur dans les négociations. Représenté par sa mère Véronique, le joueur veut certaines garanties en ce qui concerne le prochain Mercato du PSG.

Adrien Rabiot pose deux conditions... sur le mercato

Ces garanties, elles sont au nombre de deux.

La première, et ce n'est pas réellement une surprise, c'est qu'il n'évolue plus au poste de sentinelle. Numéro 8 de formation, Rabiot n'affectionne absolument pas ce placement sur le terrain et l'a clairement fait comprendre par des paroles, mais aussi par des actes. Ses dernières prestations, dont la dernière samedi à Dijon, ont été plus que médiocres à ce poste et il n'a pas affiché sa plus grande joie à y évoluer. La deuxième concerne le mercato puisque pour prolonger, Adrien Rabiot exigerait qu'un remplaçant ou une doublure à Thiago Motta débarque au PSG, tout ceci afin d'avoir la certitude totale de plus être aligné en numéro 6. Pour le moment, Paris reste dans le viseur du fair-play financier et il faudra attendre certainement l'été prochain afin qu'un nouveau milieu de terrain puisse être enrôlé. Ce dossier est la priorité du PSG [VIDEO] et plusieurs joueurs ont déjà été ciblés par Antero Henrique.