Il y a un peu plus d'un an, Hatem Ben Arfa débarquait en grand pompes au PSG. Après avoir refusé plusieurs offres pendant le Mercato 2016, le joueur formé à l'Olympique Lyonnais avait décidé de réaliser son rêve, jouer pour le club de sa ville. Né à Clamart dans les Hauts-de-Seine, Ben Arfa n'avait qu'un seul but en arrivant dans la capitale : enfin réussir dans un grand club. Mais le rêve s'est rapidement transformé en cauchemar.

Les joueurs du PSG soutiennent Hatem Ben Arfa

Considéré comme un caprice du président Nasser Al-Khelaïfi [VIDEO] après son énorme saison à Nice (17 buts et 6 passes décisives en Ligue 1), le milieu offensif n'est jamais rentré dans les plans d'Unai Emery, son entraîneur.

Dès le début de la saison dernière, l'ancien marseillais était écarté par le technicien espagnol, estimant qu'il ne travaillait pas assez à l'entraînement. Le début d'un chemin de croix pour Ben Arfa qui n'arrivera jamais à se faire une vraie place dans la rotation. Cette saison, après un mercato houleux, il ne fait même plus du tout partie du groupe professionnel. Sa seule possibilité ? S'entraîner de temps en temps avec l'équipe première. En plein procédure juridique avec le PSG pour la gestion de son cas, Hatem Ben Arfa n'en reste pas apprécié par ses partenaires, comme l'a récemment expliqué Thomas Meunier dans le Canal Football Club [VIDEO]. "C'est quelqu'un de très professionnel, il sait ce qu'il a à faire".

Neymar, complètement fan, lui a donné un surnom

Même s'il n'a jamais été un joueur très investi, le numéro 21 du PSG reste un élément à la technique hors-pair.

Ces geste de classe ont été soulignés partout où il est passé. William Gallas avait avoué ces derniers jours avoir été mis au supplice par Ben Arfa lors d'un entraînement. Cette saison, une star a découvert le talent de Ben Arfa, le brésilien Neymar. La star parisienne a tellement été épaté par l'international français qu'il lui attribué un nouveau surnom, "O Fenomeno". Loin d'être anodin quand on sait que le dernier attaquant surnommé de la sorte était Ronaldo, double ballon d'or en 1997 et 2002. Il n'est pas étonnant de voir Neymar apprécier les "skills" d'Hatem Ben Arfa, leurs styles de jeu étant assez similaires (toutes proportions gardées). La preuve, encore une fois, que le talent de ce joueur n'a jamais été usurpé mais qu'il ne s'est jamais montré à la hauteur d'une carrière annoncée bien plus grande. Il lui reste maintenant à trouver un nouveau point de chute lors du mercato qui débute le 1er janvier.