Le départ du défenseur pour le rival milanais fut l'égal d'une bombe chez les turinois. Bonucci étant considéré comme étant l'un des meilleurs défenseurs du monde et le vendre pour même pas une quarantaine de million d'euros, ce qui est dérisoire, était de la folie de la part de la Juventus. Arrivé en tant que star, de suite capitaine, l'ex-turinois devait donner de l'élan à un projet ambitieux. Résultat des courses, Bonucci déçoit, handicapant même sa propre équipe en prenant par exemple un rouge face au Genoa [VIDEO] synonyme de non-présence face à une Juve dont il connait tous les secrets.

La Juventus est-elle victorieuse dans cette affaire ?

La partance de Bonucci a sans aucun doute diminué défensivement la "vieille dame" qui était considérée comme la meilleure défense de l'année précédente.

En regardant de plus prés, il est difficile de donner tort à la Juve sur cette affaire [VIDEO]. Bonucci était en froid avec la direction et perturbait l'équilibre du groupe, revendiquant même le brassard de capitaine. La direction avait d'ailleurs mis à l'écart le défenseur lors du huitième de final aller face à Porto en février suite à un accrochage avec Allegri. Il était une source de problème et le vendre était la meilleure solution pour éviter une implosion dans le vestiaire.

Cependant, il était risqué de laisser un des meilleurs défenseurs au monde renforcer un rival au titre de Serie A. Au final, Bonucci est loin de son niveau de jeu au Milan. Est-il vraiment prêt à porter sur ses épaules le poids des espoirs milanais ? Ou était-il bon seulement parce qu'il était aux côtés de Chiellini et Barzagli ? Difficile à dire pour quelqu'un qui dès son arrivée voulait travailler davantage que par le passé pour faire monter le Milan dans le top 3.

Des jours meilleurs ?

Récemment présent dans l'équipe de l'année The Best, Bonucci reste quoiqu'on en dise une référence au poste de défenseur central. Il lui faudra certainement du temps pour devenir l'homme fort de l'équipe milanaise, particulièrement lorsque le collectif tente encore de se chercher. En tant que capitaine il devra remobiliser ses troupes et montrer l'exemple pour le futur. L'année de transition pour le club est celle-ci, l'ancien de l'Inter et de la Juventus se doit d'être à la hauteur pour réussir cette transition et espérer un retour dans les plus grandes sphères footballistiques, sphères dont le club a été éloigné depuis bien trop de temps.