L'Olympique de Marseille va profiter de la trêve internationale pour savourer leur troisième place actuelle ! Après un début de saison très délicat, le projet de Frank McCourt était remis en doute. Mais quelques semaines plus tard, Rudi Garcia a réussi à faire taire tous les détracteurs. Dans le coeur de la tempête après les défaite face au Stade Rennais et à l'AS Monaco, le technicien français a enfin réussi à trouver la bonne formule. Si l'ancien coach de l'AS Roma a totalement changé son dispositif, celui-ci semble payer pour le moment. Un schéma tactique qui a contribué au succès des siens face à l'OGC Nice.

Ayant pour ambition de terminer sur le podium à la fin de la saison, le club olympien affrontait un concurrent direct ce week-end.

En se déplaçant sur la pelouse des Niçois, les joueurs phocéens n'étaient pas forcément les favoris de cette rencontre. Après avoir encaissé deux buts dans les vingt premières minutes de jeu, Rudi Garcia [VIDEO] pensait vivre une soirée plus que compliquée. Mais l'OM a réussi à complètement renverser la vapeur. En inscrivant trois buts juste avant la pause, le club olympien avait freiné les ardeurs des joueurs de Lucien Favre. Malgré le carton rouge de Luiz Gustavo en seconde période, l'OM est parvenu à accrocher un succès précieux dans ce derby.

Rudi Garcia fier de son turnover !

Une victoire qui peut donner le sourire à Rudi Garcia [VIDEO] tant il a été critiqué ces dernières semaines ! Surtout que le technicien français avait pris le risque de faire souffler ses cadres lors de la rencontre d'Europa League de jeudi dernier. Battus sur la pelouse du Red Bull Salzbourg, les joueurs phocéens n'avaient pas engrangé un maximum de confiance avant cette rencontre de Ligue 1.

Au contraire de l'OGC Nice qui avait étrillé le Vitesse Arnhem avec sa meilleure équipe possible.

Cependant, Rudi Garcia pense que ce turnover aurait fait la différence pour ce choc du championnat français. Si la compétition européenne demande beaucoup d'énergie, le club olympien a pu préserver ses hommes forts. Une décision qui devrait conforter Rudi Garcia dans ses idées. Mais le technicien français risque de devoir trouver une autre solution s'il ne souhaite pas voir son avenir européen s'arrêter dès les phases de poules de l'Europa League. Tombé dans un groupe plus qu'abordable, le club olympien se doit de rejoindre les tours à élimination direct en février prochain !