Le cas Pastore, un de ses histoires qui passionnent les médias. Et, assurément, le cas Javier Pastore [VIDEO] avec le Paris Saint-Germain risquent de nous tenir en haleine encore pendant des mois...Des discussions seraient actuellement en cours, avec, d'un côté, les dirigeants du club parisien qui s'impatientent face aux blessures physiques récurrentes du joueur, de l'autre, celui-ci entretiendrait des relations étroites avec Nasser Al-Khelaïfi, et ce dernier ne donnerait aucun signe de volonté de se séparer de l'Argentin. Quant au principal intéressé, il ne serait pas contre un départ direction l'Italie, selon Calciomercato. Il faut aussi rappeler la situation délicate dans lequel se trouve le Paris Saint-Germain actuellement, qui doit vendre des joueurs à fort potentiel pour régulariser sa situation auprès de l'UEFA, l'Union des associations européennes de football, et respecter le fair-play financier.

Lorsque l'on regarde le cas Pastore, l'une des « victimes » des derniers transferts effectués par le club parisien, ce dernier a accumulé les blessure, avec dernièrement encore, une déchirure au mollet qui a de nouveau retardé son retour sur le terrain. Ajouté à cela, des performances médiocres, le joueur qui a coûté 40 millions d'euros au Paris Saint-Germain, a donc un avenir des plus flous au sein du club parisien. Des clubs européens comme l'Inter Milan seraient, quant à eux, prêt à le recruter lors du mercato hivernal.

Javier Pastore lié au PSG !

Les négociations pourraient donc aller très vite, d'autant plus que le Paris Saint-Germain [VIDEO]doit montrer patte blanche tout aussi rapidement face à l'UEFA, qui a démarré des enquêtes sur le club parisien, d'ordre divers. Si Dario Canovi, agent de Thiago Motta, ne croit pas à un transfert de l'Argentin au vue de la somme dépensée lors de son transfert, Pierre Ménès, journaliste sportif, pense que ce serait la meilleure décision à prendre, concernant Pastore, un joueur qui enchaîne les problèmes physiques, et joue donc très peu, depuis 2011.

Pourtant, le début de saison avait bien commencé pour l'international argentin, titularisé à Amiens, marquant deux buts en trois matchs amicaux. Ses objectifs étaient également louables, ayant pris la décision de jouer au côté de ses coéquipiers le plus souvent possible. A cette époque, Emery, le coach du club de la Ville-Lumière, avait même félicité la qualité de jeu de Javier Pastore.