Intronisé à la tête de la formation madrilène en janvier 2016 pour succéder à Raphaël Benitez, il n’a fallu que seulement quelques mois à l’ancien numéro 10 des bleus pour mettre tout le monde d’accord sur sa qualité d’entraineur d’une grande équipe. Et pourtant, personne ne vendait cher sa peau après sa nomination lui qui n’a pas prouvé grand-chose à la tête de la Castilla. Tout le monde reste unanime sur la qualité de l’homme en tant que joueur, mais doute du nouvel homme qu’il est devenu : un entraineur.

Un bilan presque parfait sur les bancs du Real

Un an et demi après, le coach Zidane a complètement changé le visage de la team merengue, cette formation qui peinait à retrouver ses marques en début de saison 2016-2017 au moment où il prenait les règnes de l’équipe.

Le bilan avec Zinedine Zidane reste élogieux. Il a réussi à transformer l’état d’esprit des joueurs. Il a permis à la maison blanche de garnir sa vitrine à trophées déjà remplit. Avec Zizou sur le banc, le Real Madrid a remporté deux ligues des champions consécutives (2016 et 2017), une Liga (2017), deux supercoupe de l’UEFA (2016 et 2017), une supercoupe d’Espagne (2017) et une Coupe du monde des clubs (2016). Au total, l’ancien numéro 5 des merengues a décroché 74 succès, 17 nuls pour seulement 8 défaites depuis en 99 matches sur les bancs du Real.

C’est donc cette incroyable performance de l’homme qui a amené le patron de la maison blanche Florentino Pérez à lui rendre un vibrant hommage.

Florentino Pérez encense Zizou dans la presse

C’est dans la presse que le patron de la maison blanche a voulu témoigner son admiration pour Zinedine Zidane à travers une lettre ouverte publiée par Marca.

Dans cette lettre, le président Pérez [VIDEO] salue les qualités d’entraineur de son ancien numéro 5, « Zidane est un talent pur, mais il représente aussi le travail et le sacrifice, la persévérance dans la recherche de la perfection. Sa faim de victoires et de titres est insatiable, tout en démontrant toujours respect et humilité. C’est une référence inégalable pour nos joueurs ». Il a tout de même tenu à mettre en garde son chouchou. « Ce club aspire toujours à mieux », a martelé le dirigeant. Zidane est donc averti et n’a droit à aucune erreur cette saison pour ne pas perdre son fauteuil. En cas de faux pas cette année Zinedine Zidane peut compter sur sa côte de popularité pour trouver une nouvelle piste d’atterrissage. Le PSG est déjà à l’affût.