C'est ce qu'on appelle miser sur le bon cheval. Le 4 janvier 2016, lorsque Florentino Pérez décide de mettre Rafael Benítez à la porte, il décide de faire confiance à l'homme qu'il prépare depuis quelques années au premier grand défi de sa carrière d'entraîneur, et pas des moindres. Après y avoir terminé sa carrière de joueur, et entamé celle de coach avec la réserve, Zinedine Zidane prend enfin les rênes de l'équipe première du Real Madrid.

Un taux de victoire dingue

Ce week-end, Zidane disputera sa centième rencontre sur le banc madrilène. En 100 rencontres, le Français a remporté pas moins de... 74 d'entre elles ! Un taux de succès qui s'élève alors à 74,74% de victoire pour celui qui a déjà glané 7 trophées [VIDEO].

Victorieux, ce Real là est également adepte des séries. Ainsi, les Merengue ont disputé 73 matchs consécutifs en marquant toujours au moins un but, dont 33 à domicile. Mieux, le Real de Zidane a marqué durablement le football espagnol en enchaînant 40 rencontres sans perdre, un record absolu.

Un festival offensif

Pour marquer, il faut tirer, mais il faut s'appliquer comme on dit. De ce côte-là également, les Madrilènes savent faire depuis l'arrivée de ZZ. En 99 rencontres, les hommes de Zidane ont inscrit 271 buts, soit un taux de 2,73 buts par match. 46,8% de ces buts ont été inscrits par les membres de la BBC : Gareth Bale, Karim Benzema et Cristiano Ronaldo. De plus, 24 joueurs différents ont marqué sur les 34 utilisés depuis son arrivée par Zidane. Une efficacité maximale qui pourrait encore prendre forme ce week-end, pour la centième du technicien français.

Une forteresse franchissable

Si les buts inscrits sont nombreux, ceux concédés le sont également. Car la défense madrilène est loin d'être imperméable [VIDEO]. Ces 99 derniers matchs, les coéquipiers de Ronaldo n'ont certes perdu que 8 fois, mais ont concédé pas moins de 100 buts, soit une moyenne de 1,01 but encaissé par rencontre. En effet, le score le plus fréquent du Real Madrid version Zidane est une victoire 2-1, acquise 11 fois déjà. La meilleure défense restant l'attaque, le bilan du champion du monde 1998 plaide pour lui. Cela ne l'a pas empêché d'engranger depuis son arrivée 160 points en 65 journées de Liga.

Nul ne sait combien de temps Zinedine Zidane mènera encore le champion d'Espagne en titre. Force est de constater qu'en presque deux ans, l'entraîneur a tout gagné, hormis la Coupe du Roi. Un objectif pour cette saison donc, pour étoffer une copie déjà presque parfaite.