C'est tout un club qui est en deuil et qui s'apprête à rendre un dernier Hommage à celui qui a porté les couleurs jaune et bleu à 238 reprises de 1991 à 2000. A l'occasion de la 11e journée de Ligue 2 qui débute ce vendredi, les tribunes du Stade Bonal seront garnies de tifos lors de FCSM-Paris FC et des banderoles seront déployées en hommage à l'ancien numéro 10 sochalien, décédé dimanche 1er octobre des suites d'un cancer du pancréas. Une minute d'applaudissements sera également programmée à la 10e minute de la rencontre, en référence au numéro du maillot du meneur de jeu. C'est par ailleurs sa fille Eva qui donnera le coup d'envoi fictif du match. Les tenus sochaliennes seront exceptionnellement noires et toutes porteront comme nom celui d'Olivier Baudry.

Les maillots de chaque joueur seront ensuite offerts au Comité de Montbéliard de la Ligue contre le Cancer afin d'être mis aux enchères. Le Stade Léo Lagrange de Besançon avait lui aussi respecté une minute d'applaudissements lors du match amical FCSM-Dijon FCO vendredi dernier, tandis que les équipes de jeunes sochaliens avaient honoré leur ancien éducateur durant le week-end.

International espoirs français

Formé au FCSM, Olivier Baudry a joué son premier match professionnel en 1991 à tout juste 17 ans. Sélectionné par Raymond Domenech chez les espoirs, il évoluera avec quelques champions du monde tels que Lilian Thuram, Christophe Dugarry et Zinedine Zidane [VIDEO]. Après 238 matchs et 39 buts sous les couleurs sochaliennes en neuf saisons, il prendra la direction du FC Lausanne Sport (2000-2001) puis à l'AS Saint-Etienne (2001-2003). Il continuera néanmoins à jouer au football et évoluera successivement sous les couleurs de l'ASM Belfort (2003-2004) et du club suisse du SR Delémont (2005-2012).

De retour au sein de son club de coeur

En juillet 2014, il revient dans son club formateur pour prendre la responsabilité de l'École de Football. Entraîneur au centre de formation Roland Peugoet sous la direction d'Éric Hély, il met en oeuvre différents projets avant d'être nommé en 2015 chargé de développement auprès du staff technique du groupe professionnel. Opéré en août 2012 d'un cancer du pancréas, Olivier Baudry s'est éteint dimanche 1er octobre des suites de la maladie. A l'heure où le FCSM pleure sa disparition après celle de Stéphane Paille le 27 juin dernier, le monde du ballon rond perd quant à lui un grand Monsieur.