En position de leader de son groupe A, la France abordait la dernière journée des éliminatoires au Mondial 2018 sans complexe face à la Biélorussie. Assurés de terminer au minimum barragistes si la Suède venait à battre les Pays-Bas et si la Biélorussie jouait les trouble-fêtes au Stade de France [VIDEO], les hommes de Didier Deschamps prenaient le match par le bon bout et imprimaient leur jeu. Acculés dans leur moitié de terrain durant les 45 premières minutes, les Biélorusses étaient privés de ballons et les Bleus se voyaient récompensés de leur domination peu avant la demi-heure de jeu. Sur une passe en profondeur de Blaise Matuidi, déjà buteur samedi lors de la victoire en Bulgarie (0-1), Antoine Griezmann se présentait seul face à Sergey Chernik et expédiait le cuir entre les jambes du portier de l'AS Nancy-Lorraine (1-0, 27e).

Une première période à sens unique

Quelques minutes plus tôt, le gardien de l'ASNL avait déjà retardé l'échéance en claquant en corner une tête de Raphaël Varane qui filait sous sa barre (18e), avant d'être sauvé par sa transversale suite à une tête puissante d'Olivier Giroud sur un centre de Kingsley Coman côté droit (20e). Ce n'était que partie remise pour l'attaquant des Gunners qui était récompensé de ses efforts en doublant la mise 6 minutes après l'ouverture d'Antoine Griezmann. Dans tous les bons coups, "Grizou" profitait d'une mauvaise relance de la défense biélorusse pour lancer Olivier Giroud qui, en taclant, contrait un défenseur et propulsait le ballon dans les filets (2-0, 33e).

Sans panache lors du deuxième acte

La réduction du score juste avant la pause des Biélorusses signée Saroka (2-1, 44e), sur l'une de leurs rares incursions dans le camp français, a permis aux joueurs d'Igor Kriushenko de revenir sur la pelouse du Stade de France avec les mêmes intentions.

Moins tranchants et moins agressifs dans les duels, les Bleus étaient à leur tour bousculés par un adversaire qui n'avait plus rien à espérer dans ces qualifications. Malgré les assauts biélorusses, les tricolores, sans panache en seconde période, tiendront le score jusqu'au coup de sifflet final pour terminer ces qualifications à la première place du groupe A. Billet pour la Coupe du monde 2018 en poche [VIDEO], les Bleus auront désormais à coeur de montrer un autre visage dans le jeu s'ils ne veulent pas faire illusion en Russie. D'ici là, Didier Deschamps pourra compter sur le retour de blessure de Paul Pogba pour espérer trouver la recette miracle.