Publicité
Publicité

On ne présente plus le joueur. Tous les superlatifs sont épuisés. Une fois de plus, Leo Messi a sorti le grand jeu pour sortir la sélection argentine d'un sacré traquenard. La tranquillité, la manière, le talent. Un récital du numéro 10 qui permet aux hommes de #Sampoli de battre l'Equateur 0-3 et de décrocher la qualification pour le Mondial 2018 en Russie.

Avant le début de ce match, le dernier des qualifications de la zone CONMEBOL, l'Argentine était tout simplement éliminée de la phase finale de la prochaine coupe du monde 2018. Il fallait absolument que la bande à Di Maria l'emporte pour pouvoir espérer et dans le même temps attendre le résultat des autres rencontres de la soirée.

Messi a tout changé

Tout avait pourtant très mal commencé.

Publicité

Quarante-six secondes de jeu et l'Equateur fit trembler l'Argentine toute entière. Sur une action bien menée suivie d'un une-deux de la tête aux abords de la surface de réparation, l'Equateur ouvrit la marque par l'intermédiaire d'Ibarra. Les joueurs de La Tricolor qui n'avaient plus rien à espérer dans ces qualifications rapprochaient un peu plus les Argentins de l'élimination. Un homme en a décidé autrement: Leo Messi. Dix minutes après l'ouverture du score, il égalise (11') avant de donner l'avantage aux siens à la dix huitième minute. Il aura donc fallu vingt minutes environ pour que le quintuple Ballon d'Or ne renverse une situation mal embarquée. Ce score conservé à la pause, il récidive un quart d'heure plus tard pour mettre son équipe définitivement à l'abri (62').

Publicité

Une soirée parfaite

A ce moment du match, tout va bien pour l'Argentine. Les autres résultats vont dans leur sens. Et jusqu'au coup de sifflet final, il n'y aura pas d'inquiétude. L'Argentine a eu chaud mais verra bien la Russie et son mondial en juin prochain. Le Pérou accroche la Colombie 1-1 pour se retrouver en barrages contre la Nouvelle Zélande (La Colombie termine quatrième et dernier qualifié directement), le Venezuela a surpris le Paraguay 0-1 et l'Uruguay a conforté sa position de qualifié en battant la Bolivie 4-2 dans un match sans enjeu. La grosse surprise vient du côté du Brésil. Non pas parce que les coéquipiers de Neymar ont écrasé le Chili 3-0 mais car les derniers doubles vainqueurs de la Copa America ne participeront pas à la coupe du monde.

Publicité

Ils terminent sixièmes et premier non qualifiés avec le même nombre de points que le Pérou (26) mais avec une différence de buts inférieure. Quelle soirée !