Vendredi soir, Gérard Piqué a vécu une drôle de soirée. Face à l'Albanie, le défenseur était titulaire et a donc été sifflé par le public espagnol dès le coup d'envoi. Progressivement, au fil de la rencontre, les sifflets se sont calmés. Puis lors de sa sortie à l'heure de jeu, ce sont tout simplement des applaudissements qui sont venus accompagner sa sortie du terrain. Un changement d'attitude en signe d'apaisement ? Pour rappel, tout au long de la semaine, Gérard Piqué était au cœur d'une importante polémique, lui qui s'est prononcé en faveur de l'indépendance de la Catalogne mais qui continue à vouloir porter le maillot de la Roja. Le défenseur du FC Barcelone a reçu le soutien de son sélectionneur Julen Lopetegui, et celui, plus timide parfois, de ses coéquipiers de la sélection, dont celui de Sergio Ramos [VIDEO], capitaine de l'Espagne et partenaire de Piqué en défense centrale.

Piqué soutenu par son sélectionneur

Mais c'est autre joueur du Real Madrid qui a le mieux tenu le rôle de défenseur du cas Gérard Piqué. « Cela fait quinze ans que Piqué porte ce maillot et il a toujours donné son maximum pour l’Espagne. Les sifflets ne l’atteignent pas. C’est toujours très compliqué de mélanger la politique et le football, mais Piqué savait à quoi il s’exposait », a expliqué Isco dans des propos rapportés par Marca. Brillant avec la Roja, le milieu de terrain du Real Madrid a donc volé au secours de son partenaire, conscient sans doute de l'importance de Gérard Piqué, tant dans le vestiaire que dans le onze titulaire espagnol. Un tel soutien est plutôt rare, surtout venant d'un joueur du Real Madrid envers un joueur qui incarne autant le FC Barcelone.

Une rivalité qui s'efface en sélection

D'autant que Gérard Piqué, lui, est rarement tendre envers le Real Madrid et ses joueurs. La saison dernière, notamment en Ligue des champions, il s'était montré très critique envers l'arbitrage, dénonçant un arbitrage pro-Madrid. En fin de saison, les supporters merengue lui avaient bien rendu ses critiques lors de la célébration du titre de champion d'Espagne. Des supporters et certains joueurs, dont un dénommé Isco, avaient alors entonné un chant comportant des insultes envers Piqué. La défense du Catalan est-elle pour Isco un moyen de faire oublier ce faux-pas ? Toujours est-il que le climat et l'ambiance, malgré le contexte actuel en Espagne, semble bon au sein de l'effectif de la Roja. Pourvu que ça dure...