La concurrence dans le sport de haut niveau est quelque chose d'essentiel afin de tirer le groupe vers le haut. Bien entendu, le football ne déroge pas à la règle, encore plus dans les grands clubs qui se doivent d'avoir un effectif étoffé afin d'atteindre les objectifs. Que ce soit au Real Madrid, au FC Barcelone ou au Bayern Munich, de grands joueurs, qui pourraient être titulaires ailleurs, sont cantonnés au banc. On peut penser à Franck Ribery, Marco Asencio ou encore Arturo Vidal qui sont dans ce cas depuis le début de la saison. Au PSG, qui possède sûrement le groupe le plus fourni d'Europe, pas d'exception non plus.

Angel Di Maria malheureux au PSG

Avec les arrivées de Neymar [VIDEO] et Kylian Mbappé, les postes offensifs sont plus que fournis.

Et vu les performances du duo accompagné d'Edinson Cavani, ces trois-là sont indéboulonnables sur le front de l'attaque. Forcément dans cette situation, le bonheur des uns fait le malheur des autres. Depuis que Mbappé a débarqué au club, Unai Emery l'utilise presque exclusivement sur le côté droit de l'attaque, propriété depuis deux ans d'Angel Di Maria. Ce dernier s'est donc installé de façon quasi permanente sur le banc de remplaçants. Une situation qu'il vit très mal, à l'image de sa non célébration après son but mercredi en ligue des champions contre Anderlecht.

D'après l'Équipe, cette scène n'a rien d'un hasard : "Le fait de ne pas fêter son but était volontaire. Angel est inquiet et énervé de son temps de jeu", a confié un proche du joueur au média français.

Un départ du PSG semble inéluctable dès janvier

S'il a du temps de jeu en Ligue 1 (5 titularisations en 6 matchs), cela est beaucoup plus compliqué en ligue des champions avec seulement 27 minutes disputées.

À seulement quelques mois de la Coupe du Monde en Russie, l'Argentin a besoin de jouer et un départ dès janvier pourrait rapidement être acté. La volonté du joueur serait de quitter le PSG et il aurait été touché par son faux-départ lors du dernier jour du Mercato cet été. L'offre du FC Barcelone, de l'ordre d'environ 40 millions d'euros, avait été jugée insuffisante par les dirigeants parisiens, ce qui a provoqué l'incompréhension du milieu de terrain acheté 63 millions d'euros à Manchester United. Désormais, l'heure n'est plus à la rédemption pour Angel Di Maria mais bien de trouver un nouveau point de chute au mois de janvier. Le PSG, ciblé par le fair-play financier, doit dégraisser [VIDEO] et cette vente arrangerait les deux parties.