Depuis le départ de Zlatan Ibrahimovic il y a maintenant un an et demi, le PSG se devait de trouver son successeur, la nouvelle tête d'affiche du projet. Si beaucoup ont été ciblés, Neymar était la top priorité des dirigeants. Une cible très compliquée à atteindre qui révélait plus du fantasme que de la réalité. Mais à la surprise générale [VIDEO], le Brésilien rejoignait l'effectif d'Unai Emery pour plus de 220 millions d'euros, le montant de sa clause libératoire. Ce transfert retentissant a donc fait de lui le joueur le plus cher de l'histoire.

Neymar veut être un joueur à part au PSG

Le PSG l'a donc fait, ramener une superstar mondiale au club, qui plus est l'un des trois meilleurs joueurs du monde avec Cristiano Ronaldo et Lionel Messi.

Un statut qui implique beaucoup de choses en interne. Il y a quelques jours, Neymar a ainsi enfin obtenu une loge à son nom au Parc des Princes. Mais cela ne suffit pas au numéro 10 parisien, lui veut plus, comme ce que n'importe quelle star aurait dans un club. À Paris, Neymar ne tire pas de manière systématique les pénalties, chose qu'il doit partager avec Edinson Cavani. Cette décision d'Unai Emery a d'ailleurs été à l'origine de l'affaire du pénalty contre Lyon où les deux hommes se sont chamaillés pour savoir qui aillait le frapper. Globalement, Neymar veut être LE joueur du PSG, celui à qui un maximum de privilèges doivent être accordés.

Il en veut à Unai Emery

Alors que Le Parisien évoquait déjà un malaise entre Neymar et son entraîneur Unai Emery le mois dernier, le quotidien français en a remis une couche ce jeudi.

Selon nos confrères, la star brésilienne ne supporterait pas que le technicien espagnol ne le considère pas comme un joueur à part. Actuellement, Emery traiterait Neymar comme un élément lambda de son effectif. Il faut rappeler que si Neymar est venu au PSG, c'est pour être traiter comme un roi, à l'image de Messi et Ronaldo dans leurs clubs respectifs. Sans expérience dans un grand club, Unai Emery n'a pas l'habitude de gérer des joueurs avec une telle classe et dont l'aura dépasse largement le cadre du football. À Séville, endroit où il a remporté trois Ligue Europa consécutives, l'homme de 45 ans prônait des valeurs collectives, ce qu'il est bien plus compliqué de faire au PSG. Pour le moment, il n'y a pas péril en la demeure vu les excellents résultats du club francilien en Ligue 1 ou en Ligue des Champions. Mais une mauvaise passe pourrait accélérer un changement d'entraîneur [VIDEO] alors que le contrait d'Emery se termine en juin prochain.