Une nouvelle journée de championnat vient de s’achever, la quinzième, et Edinson Cavani [VIDEO]a encore marqué avec le PSG [VIDEO]. Une habitude que l’Uruguayen a prise depuis le début de la saison. Jusqu’où va-t-il aller ? Même s’il est encore trop tôt pour le dire, il affole les statistiques et peut viser le record de buts dans une saison de Josip Skoblar.

En clôture de la 15e journée de Ligue 1, le PSG a remporté un nouveau succès à domicile face à Troyes (2-0) non sans mal.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

Une treizième victoire cette saison qui met son nouveau dauphin Marseille à 10 points. Neymar a ouvert la marque à la 73e minute d’une jolie frappe croisée du gauche avant que cavani ne double la mise à la dernière minute sur un service du Brésilien.

Il inscrit ainsi un 17e but en championnat et est toujours dans les temps de passage de Josip Skoblar (44 buts dans un même exercice).

Cavani et Skoblar à égalité parfaite

El Matador et l’ancienne star de l’OM ont un point commun à part être et avoir été d’excellents buteurs. Après quinze journées de Ligue 1, il partage une statistique assez rare. En effet, en marquant un nouveau but ce mercredi, l’Uruguayen est le premier joueur à compter 17 buts après 15 journées depuis et comme Skoblar. Ce dernier avait continué sa série sur un rythme effréné pour terminer de loin meilleur buteur du championnat et donc détenir ce fameux record de 44 buts, performance réalisée lors de la saison 1970-1971.

1970, année historique pour le PSG

Si ce record tient toujours, c’est qu’il est tout simplement phénoménal.

Il faut pour cela scorer tout au long de la saison avec une moyenne supérieure d’un but par match. Se rapprocher ne serait-ce qu’un peu de ces chiffres est déjà un exploit. Ce que fait Cavani pour l’instant est d’ailleurs historique depuis Skoblar. En 1970, quand Marseille était un club qui avait déjà une histoire, le Paris Saint-Germain naissait. Joli clin d’œil de l’histoire. Pour l’embellir, il faudrait que le record tombe mais cela signifie marquer quelques doublés voire triplés lors de certains matches car la Ligue des champions pourrait bien mettre Edi sur le banc pour quelques matches de championnat.

Imaginez-vous du peu, s’il inscrit un but pendant les vingt-trois parties restantes, ce qui serait incroyable, il n’atteindrait que la barre des quarante réalisations. Et je ne vous parle pas d’éventuelles blessures ou des choix d’Unai Emery qui, voyant les matches couperets arriver, pourrait décider de le faire souffler. Affaire à suivre…