Depuis son arrivée au PSG, Neymar rayonne sur le championnat de France et l'Europe du football. Nouvelle vitrine du club parisien, le brésilien a immédiatement séduit l'Hexagone par ses performances. Il faut dire que passer de Sergio Ramos à Rolando en terme de défenseurs, il y a quand même pire si l'on veut devenir ballon d'or.

Sergio Ramos voulait Neymar au Real Madrid

Cet été, la décision de Neymar de quitter le FC Barcelone pour le PSG, où ça ne se passe pas très bien en interne [VIDEO], en a surpris plus d'un. À 25 ans, la star brésilienne aurait largement pu prendre le relais de Lionel Messi en tant que pilier principal de l'équipe catalane.

Au lieu de ça, l'Auriverde a fait l'un des choix les plus importants de sa carrière [VIDEO] en rejoignant un championnat moins huppé que la Liga. S'il a déclaré ne plus se sentir bien à Barcelone, le Real Madrid a longtemps été sur le coup lors de son arrivée en Europe. À l'époque, Neymar et son entourage avaient le choix entre les deux géants d'Espagne. Finalement, c'est la Catalogne qui aura eu sa préférence contre plus de 80 millions d'euros. Sergio Ramos, joueur emblématique du Real Madrid, n'a jamais caché son intention d'évoluer avec l'un des trois meilleurs joueurs du monde. Le capitaine madrilène a même avoué qu'il avait tenté le coup cet été lorsque Neymar était en instance de départ.

Neymar et sa soeur Rafaella durement chambrés

Qui n'aurait pas rêvé de voir (à part les supporters du barça) une association Neymar-Ronaldo-Benzema-Bale sur le front de l'attaque.

Assurément, ce quatuor aurait pu rentrer dans l'histoire du football. En réalité, Sergio Ramos n'aurait vu qu'un seul problème à tout ça, la soeur de Neymar, Rafaella. "Ce que nous aurions eu à négocier, c'est l'anniversaire de sa soeur", plaisante l'international espagnol. Pour comprendre cette boutade, il faut regarder l'historique de ces trois dernières années. À chaque fois, lorsque sa soeur fêtait son anniversaire le 11 mars, le brésilien se débrouillait toujours pour être soit blessé soit suspendu, histoire de bien pouvoir faire la fête. Hasard ou pas, les faits sont véridiques. Cette saison à cette date-là, le PSG accueillera Metz, lanterne rouge de Ligue 1 qui vient de changer d'entraîneur. Il n'est pas impossible, encore une fois, que Neymar se fasse un petit bobo à l'entraînement ou récolte un carton jaune supplémentaire afin d'être suspendu. En tout cas, Sergio Ramos aura bien fait rire la galerie avec ce bon chambrage.