Le Real Madrid est dans une situation délicate. Le club merengue compte désormais dix points de retard sur le FC Barcelone en Liga, après avoir échoué samedi à s'imposer sur la pelouse de l'Atlético lors du derby. « Le Barça va assurément perdre des points. Nous devons continuer notre travail et c’est tout. 10 points, c’est beaucoup, mais cela va tourner. Nous allons réduire l’écart », a pourtant martelé Zinedine Zidane en conférence de presse d'après-match. Adepte de la positive attitude, le technicien madrilène semble donc convaincu que son équipe a les moyens de renverser la situation. Mais Zidane a-t-il bien évalué son groupe ? C'est le coach français qui avait tenu à ne pas tout bouleverser durant l'été, au cours d'un mercato estival qui s'avère ne pas être une franche réussite.

Première crise au Real Madrid pour Zidane

Surtout, Zinedine Zidane a-t-il toujours la main sur cet effectif ? Lui qui avait toujours réussi à éviter les conflits de vestiaire et à bien manager les choses en coulisses doit désormais faire face au cas Cristiano Ronaldo [VIDEO]. En méforme, le Portugais apparaît de plus en plus agacé par la situation, lui qui s'est vu refusé une revalorisation salariale par la direction madrilène. Zidane est également en difficulté sur le cas Benzema, puisque « Zizou [VIDEO] » a maintenu sa confiance en son compatriote tout en acceptant de vendre Alvaro Morata durant l'été. Un choix qui, pour le moment, n'est absolument pas payant. Zinedine Zidane traverse donc sa première grande crise depuis sa prise de fonctions en remplacement de Rafa Benitez il y a un peu moins de deux ans.

Top vidéos du jour

Vainqueur de nombreux trophées depuis qu'il occupe ce poste, le champion du monde 1998 dispose-t-il d'un crédit illimité aux yeux de Rafa Benitez ? Visiblement non.

Un profil inédit au Real Madrid ?

Don Balon assure ainsi que le président de la Casa Blanca dispose désormais d'un plan B au cas où les choses tourneraient mal d'ici la fin de saison. Un plan B nommé Joachim Löw. Sélectionneur de l'équipe d'Allemagne, ce dernier devrait quitter son poste après la Coupe du monde 2018 en Russie. Pérez apprécie énormément son profil et pourrait tenter de l'attirer tout en débarquant Zidane si la saison en cours devait se terminer sans trophée majeur. Joachim Löw, qui espère conserver son titre de champion du monde l'été prochain, est en position de force car courtisé par Florentino Pérez. Mais Zinedine Zidane peut encore sauver sa tête : il doit tout simplement parvenir à redresser la barre d'ici la fin de la saison, en remportant la Liga ou la Ligue des champions.