Particulièrement attendu par les médias français et européens sur sa capacité à répondre aux exigences du fair-play financier imposé par l'UEFA, le Paris Saint-Germain prévoit encore de faire parler de lui côté recrutement cet hiver.

Le club avait défrayé la chronique l'été dernier avec la signature des deux transferts les plus chers de l'histoire du football. En effet, avec un peu plus de 410 millions d'euros mis sur la table du Mercato estival, le club francilien s'était attiré les foudres d'un nombre non négligeable de dirigeants influents du football européen.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

Et maintenant que l'UEFA a estimé ne pas pouvoir lui opposer de sanctions pour la saison en cours, le PSG espère pouvoir renforcer son équipe dans le secteur défensif dès le mois de janvier.

C'est en tout cas ce qu'a clairement laissé entendre l'entraîneur du club, Unai Emery, en conférence de presse ce lundi matin.

Emery veut un suppléant à Thiago Motta

D'habitude vague et évasif sur les besoins et les manquements de son effectif sur le terrain, Emery a laissé filer une piste sur ce qui sera l'une des priorités de la période hivernale. En effet, avec comme milieu de terrain défensif le vieillissant Thiago Motta, le coach espagnol a apprécié tout l'intérêt de rapidement lui trouver une doublure viable appelée à assurer la relève par la suite.

Opéré du genou le mois dernier, l'ancien joueur barcelonais a été absent des terrains depuis fin octobre, obligeant Rabiot et Lo Celso à dépanner l'équipe à l'occasion. Une situation qu'il faudra de toute évidence régulariser au plus vite si le club a à cœur de tenir tête aux plus grosses postures du football européen.

Ainsi, pour résister à l'armada offensive du Real, lors des huitièmes de finale de la Ligue des Champions [VIDEO] à venir les 14 février et 6 mars 2018, les Rouge-et-Bleu devront se montrer particulièrement costauds en défense.

Le PSG reste sur la sellette

Si le coach basque Emery préfère laisser le soin à Antero Henrique de répondre à la question d'un éventuel recrutement cet hiver, la politique du PSG interroge. Et pour cause, la situation reste pour l'heure très délicate. Le risque de sortir des clous du fair-play financier reste encore très important chez les parisiens.

Des départs, il en faudra absolument pour tenir. L'Allemand Draxler, l'Argentin Di Maria ou encore le tricolore Hatem Ben Arfa [VIDEO] devraient pour l'occasion être enfin fixés sur leur sort.