Après maintenant plus d'un an avec son nouveau propriétaire Frank McCourt, le Champion's Project de l'OM semble enfin être pris au sérieux par le petit monde de la Ligue 1. Au sortir de cette 17e journée, les Marseillais pointent au quatrième rang à égalité de points avec l'AS Monaco et l'Olympique Lyonnais. Une performance quelque peu inattendue vu le mercato et le début de saison des coéquipiers d'Adil Rami.

Douze matches sans défaites pour l'OM

Dès le mois d'avril dernier, Jacques Henri Eyraud et son directeur sportif Andoni Zubizarreta se penchent sur le dossier qui doit animer le mercato d'été, l'acquisition d'un grand attaquant.

Pour ça, l'OM annonce vouloir mettre une somme conséquente. Mais le soir du 31 août, après de multiples échecs dans les négociations, le club met la main sur Kostas Mitroglou en provenance du Benfica Lisbonne pour 15 millions d'euros. Dans la continuité de cet achat décrié par les supporters, l'OM n'y arrive pas en championnat. Une semaine après avoir subi la foudre à Monaco (6-1), les joueurs phocéens s'inclinent à domicile 3-1 face à Rennes après une prestation alarmante. C'est la goutte d'eau pour le public du Vélodrome qui demande déjà la démission de Rudi Garcia. Ce lourd revers amène alors à une réflexion dans le staff et un changement de système de jeu. Fini le 4-3-3 et place au 4-2-3-1. Depuis, Dimitri Payet et ses équipiers [VIDEO] n'ont plus connu la défaite en championnat (8 victoires, 4 nuls).

Adil Rami et la défaite face à Rennes

Quelque part, on peut se dire que le match face à Rennes a servi de déclic pour l'OM. C'est en tout cas ce que pense Adil Rami qui va même jusqu'à remercier le club normand. "C'est un peu grâce à eux. C'est peut-être un mal pour un bien mais il fallait tout ce brouillon pour repartir de tout en bas". Trois semaines plus tard, les Olympiens créent la surprise en s'imposant 4-2 à l'Allianz Riviera de Nice après avoir été menés 2-0 au bout de 15 minutes. On peut rajouter que c'est lors de cette bouillie de football face à Rennes que le défenseur international a retrouvé son niveau, celui qui a fait de lui le titulaire de Didier Deschamps au début de l'Euro 2016. Mais le chemin de l'OM est loin, très loin d'arriver à son terme. Avec cette qualification l'an passé en Europa League [VIDEO], Rudi Garcia et l'état major marseillais ont un but à moitié avoué, celui de participer à la phase de poules de la prochaine Ligue des Champions. Et tout commence dès dimanche prochain avec un choc face à un autre concurrent pour la C1, l'Olympique Lyonnais.