Laurent Blanc reste un observateur attentif du PSG. Le prédécesseur d'Unai Emery, qui a remporté trois Ligue 1, deux Coupe de France, trois Coupe de la Ligue et trois Trophée des champions avec le Paris Saint-Germain, n'a toujours pas retrouvé de club depuis son licenciement au début de l'été 2016. A 52 ans, le Gardois ne se précipite pas et occupe son temps par la pratique du golf et l'observation du monde du football. Dans les colonnes du Parisien, Laurent Blanc s'est ainsi exprimé sur le potentiel du PSG cette saison.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Real Madrid

Le champion du monde 1998 juge que Paris [VIDEO] a enfin les moyens de ses ambitions, à savoir remporter la Ligue des champions. Blanc estime que le PSG est installé parmi les plus grands clubs européens prétendants à la victoire en C1, à l'image du Bayern Munich, du FC Barcelone ou encore du Real Madrid.

Le PSG « dans la cour des grands »

C'est justement le Real Madrid que le Paris Saint-Germain retrouvera en huitième de finale de la Ligue des champions. Un tirage loin d'être aisé pour le leader de la Ligue 1 qui doit donc faire face au double champion d'Europe en titre. Mais Laurent Blanc, lui, croit en les chances de son ancienne formation. « Bien sûr que le PSG peut sortir le Real Madrid [VIDEO]. Ce sera évidemment compliqué. Mais il y a une seule condition : tout le monde devra être présent. Paris ne pourra pas se permettre de jouer ce match diminué ». Face à un club merengue qui sera depuis monté en puissance et qui aura sans doute laissé derrière lui ses difficultés du début de saison, les hommes d'Unai Emery n'auront pas le droit à l'erreur. Le technicien basque sait d'ailleurs bien qu'il joue son avenir sur cette double confrontation, lui dont les rumeurs d'un départ en fin de saison se font de plus en plus insistantes.

L'arbitrage attaqué par le PSG

Pour rappel, le match aller aura lieu le 14 février au Santiago Bernabeu, avant le retour le 3 mars du côté du Parc des Princes. Antero Henrique, directeur sportif du PSG, a lui déjà lancé les hostilités dans une interview accordée au Parisien. Pour lui, Paris a sa chance, « sauf si l’arbitrage fait la différence comme ce fut le cas la saison passée lors de Real Madrid-Bayern Munich. Il y a eu aussi des anomalies sur le match retour du PSG à Barcelone… ». Une manière, deux mois avant le huitième de finale aller, de mettre la pression sur l'arbitre de la rencontre. La réplique de Florentino Pérez, adepte des joutes médiatiques, ne devrait pas tarder...