A un peu moins de deux semaines de la fin du Mercato hivernal, l'ailier brésilien du Paris Saint-Germain, Lucas, continue d'attirer les convoitises. Après un intérêt avéré de Manchester United [VIDEO] et des renseignements pris par Naples, le Sud-Américain a, depuis ce jeudi, une nouvelle piste qui s'offre à lui. Amateur du championnat anglais, le joueur de 25 ans aura une attention toute particulière pour cette dernière puisqu'elle provient du club londonien de Tottenham.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

Actuellement 5e de Premier League, les Spurs et leur entraîneur Mauricio Pocchettino ne seraient pas contre l'idée d'un renfort offensif cet hiver. Ces dernières heures, le technicien argentin passé par Paris lors de sa carrière de joueur et le Président de Tottenham, Daniel Levy, auraient pris contact avec le Paris Saint-Germain pour se renseigner sur la faisabilité d'un éventuel transfert.

Malheureusement pour les dirigeants des Rouges et Bleus, le club londonien souhaite pour le moment réaliser cette transaction sous la forme d'un prêt avec option d'achat. Visé par une enquête de l'UEFA dans le cadre du fair-play financier, le club parisien doit, avant le 30 juin prochain, équilibrer ses comptes s'il ne veut pas être touché par une sanction de l'instance européenne de football et une vente directe est donc privilégiée dans le dossier du Brésilien.

Paris lutte pour se séparer de ses indésirables

Pour le moment, aucune offre de transfert n'est parvenue sur le bureau parisien lors de ce mercato hivernal. Javier Pastore, Lucas ou à moindre mesure Angel Di Maria, sont tous courtisés par plusieurs clubs européens, mais ces derniers ne bénéficient pas des liquidités pour réaliser un transfert dès cet hiver.

Dans ce contexte, l'inquiétude commence à monter dans les rangs des supporteurs parisiens qui redoutent le pire le 30 juin prochain puisqu'en cas de déficit trop important dans ses comptes, le Paris Saint-Germain pourrait tout bonnement être exclu de la prochaine Ligue des Champions.

Il reste donc un peu moins de deux semaines au Paris Saint-Germain [VIDEO] pour trouver une équipe capable de payer directement l'un de ses joueurs. Difficile lorsque l'on sait que les clubs étrangers connaissent la situation du club parisien et peuvent ainsi espérer dans les dernières heures du mercato que le club cède à une offre de prêt avec option d'achat faute de mieux, comme cela avait été le cas l'été dernier pour l'Espagnol Jesé et le Polonais Krychowiak.