La saison de l'OM est pour le moment une belle surprise. Avec des budgets inférieurs à ceux de l'Olympique Lyonnais et de l'AS Monaco, les Marseillais arrivent pourtant à suivre leur rythme, à tel point qu'ils sont aujourd'hui seconds de Ligue 1 derrière le PSG. Un exercice épatant à l'image de leur nouvel arrière droit, Bouna Sarr.

Reconverti arrière droit par Rudi Garcia

Recruté à Metz il y a trois ans ans en tant qu'ailier droit, Bouna Sarr n'a pas du tout donné satisfaction à ce poste. Pire, il était la même risée des supporters olympiens qui lui reprochaient sa maladresse, notamment dans ses centres. Mais désireux de conserver cet élément, Rudi Garcia a alors une idée en tête, reconvertir le joueur en tant qu'arrière droit.

Avec Hiroki Sakai comme titulaire indiscutable, Bouna Sarr n'est voué qu'à jouer les matches de coupe ou pour faire souffler le Japonais. Sauf que la blessure de Jordan Amavi a obligé le technicien marseillais a repositionner Sakai à gauche et mettre Bouna Sarr dans son onze type.

Trois semaines après le début de l'expérience, Sarr a pleinement donné satisfaction, un peu à la surprise générale. Combattif, explosif et porté vers l'avant, il n'en oublie pas le principal travail d'un latéral, bien défendre son couloir. Ses performances ont été si remarquées qu'après avoir fortement intéressé Leicester [VIDEO] lors du mercato, le sélectionneur national le suit de très près.

Suivi par Didier Deschamps pour le Mondial

Selon l'Equipe, Didier Deschamps aurait un oeil tout particulier sur le nouvel arrière droit de l'OM, à tel point qu'il serait considéré comme une probable doublure de Djibril Sidibe en vu du Mondial 2018 ! Une information, au premier abord, très étonnante mais qui met en avant la pauvreté du vivier français à ce poste.

En effet, à part le Monégasque, il n'y a pas grand monde qui tape à la porte. Benjamin Pavard, appelé lors du dernier rassemblement des Bleus, est pour le moment la solution crédible mais derrière, c'est un peu le désert.

Christophe Jallet, habitué des séjours à Clairefontaine, a été replacé comme arrière gauche par Lucien Favre à Nice lorsqu'il a du temps de jeu. Bacary Sagna vient tout juste de retrouver un club en Italie (chez la lanterne rouge Benevento) tandis que Mathieu Debuchy tente de relancer sa fin de carrière à St Etienne.Tous sont spécialistes du poste mais le joueur de l'OM a l'avantage, comme tout ailier reconverti, d'être bien plus sûr balle au pied en zone offensive. Premier élément de réponse début mars avec la dernière liste avant celle définitive pour le Mondial.