L'arrivée d'un nouveau propriétaire, l'homme d'affaire américain Frank McCourt, et de sa nouvelle direction emmenée par Jacques-Henri Eyraud, ont redonné de la joie aux supporters de l'OM après deux années compliquées. Les nouvelles ambitions du club ont mené l'état-major à s'activer sur le mercato. À tout poste, des recrues sont arrivées mais l'une d'entre elles n'est pas réellement satisfaite de sa situation à Marseille.

Abdennour cloué sur le banc au profit de Rolando

Soucieux du bien-être défensif de son escouade, Rudi Garcia avait tiré la sonnette d'alarme à quelques heures de la fin de mercato d'été. La raclée 6-1 subie à Monaco avait activé, dans l'urgence, un plan pour recruter un nouveau défenseur central.

Finalement, c'est l'ancien Monégasque et Toulousain Aymen Abdennour qui a rejoint la formation phocéenne.

Prêté deux ans par Valence, il était censé accompagner Adil Rami au sein de la charnière centrale. Mais ses débuts catastrophiques contre Rennes, puis ses blessures, ont contraint Rudi Garcia a changé son fusil d'épaule. Depuis, c'est Rolando qui s'est installé dans le onze marseillais, avec des performances remarquables. À tel point qu'un cador du championnat italien a réclamé ses services [VIDEO] au mois de janvier.

Frustré, il espère jouer davantage

Cette situation, Aymen Abdennour la subit. Titularisé seulement sept fois cette saison, le défenseur olympien s'est confié lors d'un point presse, à l'aube d'affronter Bourg-en-Bresse en Coupe de France. "Bien-sûr (que je suis frustré). Je vous le dis, je ne suis pas dans une situation parfaite, mais acceptable. Pourquoi ? Parce que l'équipe gagne et que je suis heureux pour l'équipe. À chaque fin de match où l'on gagne, je suis heureux mais frustré car je ne suis pas dans les onze premiers. J'attends toujours de jouer", a-t-il expliqué.

Un certain malaise même si avec le calendrier chargé de l'OM, il se pourrait bien que son coach fasse appel à lui. Engagé en Coupe de France, en championnat mais aussi en Europa League, Garcia aura besoin de faire tourner s'il veut atteindre l'objectif Ligue des champions, lui qui a refusé un défenseur espagnol cet hiver [VIDEO]. Et sans être transcendant, Aymen Abdennour est une solide rotation pour faire souffler Adil Rami ou Rolando qui multiplient les minutes en cette année 2018. En revanche pour devenir titulaire, le Tunisien devra attendre une grosse méforme de l'un de ses deux partenaires.