Didier Deschamps attendait beaucoup de ces deux derniers matches amicaux avant la liste des 23 définitive pour la Coupe du Monde en Russie. Le semi-fiasco contre la Colombie [VIDEO] et la victoire sans convaincre face à la modeste Russie lui ont permis d'y voir un peu plus clair. Et nous aussi.

Une défense (presque) en chantier

L'aspect le plus inquiétant de notre Equipe de France. Deux buts encaissés en Allemagne, trois face à la Colombie, et un, évitable, contre la Russie.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Pourtant cheval de bataille du sélectionneur, l'aspect défensif est le talon d'Achille des Bleus. Raphaël Varane, censé être l'un des tauliers, a livré une triste prestation au Stade de France vendredi.

Dépassé, friable dans ses relances, le défenseur du Real Madrid a une nouvelle fois amené un constat connu, son manque d'agressivité peut être préjudiciable pour ses troupes.

Néanmoins, Didier Deschamps devrait continuer de lui faire confiance. Mais avec qui l'associer ? Samuel Umtiti a partiellement raté ses deux matches, et il semble avoir perdu du crédit aux yeux de l'ancien boss marseillais. En écartant Presnel Kimpembe, qui semble destiné à occuper sa place de 4e défenseur dans la hiérarchie, au moins jusqu'au Mondial, il reste Laurent Koscielny. Moins tranchant qu'à l'Euro, le futur retraité international devra compter sur ses performances en club pour prétendre à être titulaire en Russie.

Du côté des latéraux, l'interrogation perdure sur le cas Benjamin Mendy. S'il sera du voyage en cas de rétablissement total, sa doublure se nommera Lucas Digne, passif en sélection oblige.

À droite, Benjamin Pavard devra se méfier du retour en forme de Mathieu Debuchy, Djibril Sidibé ayant déjà validé sa place dans les 23.

Défenseurs : Varane, Umititi, Koscielny, Kimpembe, Sidibé, Pavard, Mendy, Digne

Un milieu tributaire du système

En 4-4-2 ou en 4-3-3, l'entrejeu français n'a pas donné pleine satisfaction. N'Golo Kanté est à l'aise dans n'importe quel système, ce qui n'est pas le cas des quatre autres. Paul Pogba, qui a livré un match solide face aux Russes, n'est jamais meilleur que dans un 4-3-3 car trop bas pour influent offensivement dans un duo. Blaise Matuidi a été transparent face à la Colombie. Rabiot n'a pas encore le coffre international malgré les nombreuses opportunités que lui a donné Deschamps.

Corentin Tolisso, qui a étonné avec de vraies performances lors des précédents rassemblements, n'a eu que 15 minutes de temps de jeu cette fois-ci. En réalité, le problème est que tous les milieux sont plus à l'aise à trois, alors que l'Equipe de France produit plus de jeu en 4-4-2.

C'est là, la grosse équation à résoudre pour le staff des Bleus. Néanmoins, il apparaît évident que ces cinq là seront présents dans la liste du 15 mai.

Milieux de terrain : Pogba, Kanté, Matuidi, Tolisso, Rabiot

Lacazette et Martial sacrifiés en attaque ?

Le secteur de jeu où le réservoir est le plus dense. Et donc là où les choix de Didier Deschamps feront le plus de malheureux. On peut d'ores et déjà valider les présences d'Antoine Griezmann, d'Olivier Giroud [VIDEO], de Thomas Lemar et de Kylian Mbappé. Reste maintenant trois places. Anthony Martial a perdu beaucoup en terres russes. Sa prestation pourrait lui coûter sa place, au profit par exemple d'un Kingsley Coman si ce dernier est apte. L'option Moussa Sissoko est sérieusement à conserver. Placé sur le couloir droit, il est, contrairement à tous les autres, d'assurer les tâches défensives, ce qui face aux grosses équipes n'est pas négligeable.

Il reste néanmoins un espoir pour le joueur de Manchester United. Avec l'excellent match de Kylian Mbappé à la pointe de l'attaque, le gamin du PSG apparaît aujourd'hui comme le couteau-suisse de l'attaque tricolore. Cette polyvalence pourrait amener le sélectionneur à ne pas prendre un véritable deuxième buteur. Dans ce cas de figure, Alexandre Lacazette ou Wissam Ben Yedder pourraient être sacrifiés au profit d'un autre joueur de couloir. Ousmane Dembele apparaît comme un probable partant pour la Coupe du Monde. Sa faculté à faire des différences sera primordial face à des adversaires coriaces et regroupés.

Attaquants : Griezmann, Giroud, Mbappé, Lemar, Dembele, Coman, Martial ou Sissoko.