Une scène improbable clôtura ce choc crucial entre le PAOK Salonique (3ème) et l'AEK Athènes (1er), comptant pour la 25ème journée de Superligue grecque. Dans les arrêts de jeu de la rencontre, le défenseur du PAOK Fernando Varela pense offrir la victoire à son équipe de la tête. Mais l'arbitre refuse le but, pour un hors-jeu qui semblait inexistant. Cette erreur d'arbitrage provoqua la colère du staff du PAOK et surtout de son président Ivan Savvidis, qui rentra sur le terrain.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Selon les images, il portait un pistolet à sa ceinture, dans une scène digne d'un western, se dirigeant vers l'arbitre pour protester contre ce but injustement refusé. Il fut finalement ceinturé par des policiers, après avoir déclaré à l'arbitre du jour, Giorgos Kominos, qu'il "était fini", et demandé à ses joueurs de ne pas reprendre le match tant que le but ne serait pas accordé.

Mais cette scène d'une rare violence, laissa place au scandale. Mis sous pression par ces menaces reçues, l'arbitre accorda finalement le but. Un but qui offre donc la victoire aux joueurs du PAOK, et par la même occasion la tête du championnat. Les joueurs de l'AEK, refusèrent alors de reprendre le match, et rentrèrent aux vestiaires, en signe de protestation. C'est ainsi que se termina ce triste choc, qui devrait faire beaucoup de bruit en Grèce dans les semaines à venir.

Scandale en Grèce

Le lendemain de ces incroyables événements, le premier ministre grec Georgios Vassilliadis, a déclaré que "de tels phénomènes nécessitent de fortes décisions". La Fédération grecque devrait se réunir avec l'UEFA prochainement, afin de décider des sanctions prises contre les clubs et dirigeants.

Ce lundi, le premier ministre Alexis Tsipras a décidé de suspendre le championnat pour une durée non définie.

L'arbitre, remettra lui un rapport détaillé du match, qui ne manquera pas de faire parler. Ces violences font suite aux nombreux autres problèmes du même type dans le championnat grec cette saison.

Qui est Ivan Savvidis ?

A la tête du club depuis quelques années, Ivan Savvidis est un riche homme d'affaire greco-russe. Il a travaillé durant de nombreuses années au sein du gouvernement russe, et est connu pour être un proche du président Vladimir Poutine. Savvidis devrait continuer de faire parler de lui dans les semaines à venir, car le port d'arme est évidemment interdit dans un stade, et également car il aurait agressé un dirigeant de l’AEK, Vasilis Dimitriadis.