José Mourinho est l’entraîneur d'un des plus grands clubs de football au monde: Manchester United. Il est actuellement deuxième du championnat de Premier League derrière l'ogre Manchester City d'un certain ... Pep Guardiola, l'éternel rival du Portugais. Si on fait référence au technicien espagnol, c'est tout simplement parce José Mourinho ne peut s'empêcher d'être en totale contradiction avec l'ex- entraineur du FC Barcelone notamment au niveau des principes de jeu.

Lors de son passage au Real Madrid, José Mourinho a commencé à nouer une rivalité de taille avec le Catalan notamment en accentuant sa volonté de détruire le jeu par l'instauration d'une tactique totalement défensive.

Ce qui était beaucoup moins le cas lors de ses passages à Porto, Chelsea ou même l'Inter Milan. On peut d'ailleurs penser au classico Real Madrid - Barcelone où Mourinho a aligné 3 milieux défensifs purs dont Pepe (Défenseur central de métier). Guardiola adopte une tactique offensive, de possession de balle. Un jeu chatoyant adoubé par les observateurs tandis que Mourinho s'oppose constamment à l’entraîneur catalan par sa tactique défensive. Comme si il cherchait à prouver que le jeu offensif de Guardiola n'est pas la seule option pour avoir des résultats.

De retour à Chelsea en 2014, on a retrouvé un José Mourinho plus calme, plus serein et surtout avec un esprit tactique plus offensif. Coïncidence ou pas, Guardiola n'était pas la. La deuxième aventure chez les blues s'étant mal terminée, il rebondit au club qu'il a toujours rêvé d’entraîner ...

Manchester United. Cependant, qui arrive au sein du championnat d'Angleterre en même temps que lui, dans la même ville ? Un certain Pep Guardiola. La folie de Mourinho ne fait donc que commencer ...

Des déclarations et attitudes hallucinantes de José Mourinho

Les matchs de qualité, au niveau du jeu proposé par Mourinho et ses joueurs, se comptent sur les doigts d'une main depuis son arrivée à Old Trafford. En effet, le jeu n'a jamais été aussi insipide. Pourtant, le Portugais persiste et signe : sa tactique est la bonne. Elle est tellement efficace que son club a été éliminé par le FC Seville, (dont le budget est 20 fois inférieur à celui de United). La déclaration prononcée suite à l'élimination en Ligue des champions [VIDEO] en dit long sur sa folie naissant e: "Ce n'est pas le fin du monde. J'ai déjà été assis deux fois dans le camp d'en face. Avec Porto, Manchester United dehors. Le Real Madrid, Manchester United dehors. Je ne pense pas que ce soit quelque chose de nouveau pour le club".

Ou encore, le signe de la main disant à ses détracteurs de se taire après sa victoire contre Tottenham alors que le jeu était d'une pauvreté sans précédent.

Sans oublier, les propos tenus sur Paul Pogba (Pour ne citer que lui) qui peuvent être vrais mais dont il aurait pu se passer de les exposer au monde entier: "McTominay mérite beaucoup plus de jouer davantage. C’est ce genre de gamin : coupe de cheveux normale, pas de tatouages, pas de grosse voiture, pas de grosse montre et surtout humble". Propos qui ont eu un effet irréversible sur leur relation, ce qui pourrait pousser l'international français à faire ses valises [VIDEO] si le pPortugais restait au commandes de Manchester United.

En clair, Mourinho perd les pédales, ne propose plus rien au niveau du jeu et provoque constamment le monde entier. La rivalité avec un Pep Guardiola, dont l'équipe rayonne sur le championnat d'Angleterre, n'y est certainement pas du tout étrangère.