Malgré un mercato estival très mitigé et un début de saison sur la pointe des pieds, l'OM est redevenu un club compétitif dans l'Hexagone. Troisièmes de Ligue 1 à égalité avec l'Olympique Lyonnais, les Marseillais sont également encore en lice en Europa League. Après son exploit contre le Red Bull Leipzig en quart de finale, l'Olympique de Marseille retrouvera Salzbourg afin de retrouver une finale européenne, 14 ans après celle perdue face au FC Valence (0-2)

Une rivalité décuplée entre l'OL et l'OM

Dernier club français qualifié sur la scène européenne, l'OM arrive totalement lancé dans ce sprint final. Autre fait marquant cette saison en Europa League, le lieu de cette finale.

Pour la première fois depuis 2006, c'est en France que l'ultime échéance se disputera. En effet, Le vainqueur de cette double confrontation entre Marseille et Salzbourg affrontera soit l'Atlético Madrid soit les Gunners d'Arsenal au Groupama Stadium de Lyon.

Un stade que les joueurs de Rudi Garcia connaissent donc très bien. On peut même rajouter que la rivalité accrue ces dernières saisons entre le club de Jean-Michel Aulas et celui de Frank McCourt rendrait cet évènement très excitant pour les Provençaux. On se souvient du retour très mouvementé de Mathieu Valbuena il y a deux saisons, ou encore les échauffourées lors de la dernière rencontre entre ces deux formations en Ligue 1.

Dimitri Payet excité à l'idée d'une finale à Lyon

Une altercation avait éclatée entre Adil Rami et Marcelo sur le terrain avant que le défenseur lyonnais ne provoque le Stade Vélodrome en montrant son maillot aux supporters.

À l'image de ce qu'avait fait Nabil Fekir à Geoffroy Guichard lors du derby en première partie de saison. S'en est suivi un début de bagarre général jusque dans le couloir amenant aux vestiaires.

Dans un point presse, le très remonté [VIDEO] Dimitri Payet a confié que cet évènement avait rajouté de la motivation quant à disputer cette finale chez le rival rhodanien. "Le kiff, ce serait d'aller faire cette finale à Lyon. Surtout par rapport à ce qu'il s'est passé lors du match retour au Vélodrome". En revanche, nul doute qu'il en serait tout autre pour les ouilles de Bruno Genesio comme l'avait expliqué Lucas Tousart [VIDEO] lors du Canal Football Club dimanche dernier. Mais avant ça, il faudra, pour Dimitri Payet et l'OM, passer l'obstacle Salzbourg dont le match aller se disputera au Vélodrome jeudi 26 avril avant de se rendre en Autriche une semaine plus tard.