La Ligue 1 aborde désormais la toute dernière ligne droite avec cinq journées de championnat. Si le titre de champion a été validé hier soir par le Paris Saint-Germain, la composition du podium reste encore bien floue. Monaco, Lyon et Marseille vont se disputer jusqu'au bout ces deux places qualificatives pour la prochaine ligue des champions. Pour le moment, avantage à Monaco qui possède quatre points d'avance sur l'OL et l'OM.

L'OM presque miraculé à Troyes

Mais ce scénario aurait pu être tout autre à dix minutes près. À Troyes, les Marseillais ont longtemps pêché. Ils étaient même menés 2-1 à la 80e minute. C'est avec le sentiment d'urgence que les troupes de Rudi Garcia ont bouclé cette rencontre.

Kostas Mitroglou, puis Florian Thauvin ont finalement donné la victoire aux phocéens, qui ont donc recollé à l'Olympique lyonnais. Mais dans ce sprint final, l'OM devra composer avec l'Europe.

Qualifiée pour les demi-finales de l'Europa League après son exploit retentissant [VIDEO] face à Leipzig, Marseille devra jouer ces sept ou huit derniers matches (en comptant une éventuelle finale en Europa League) s'il veut réussir l'une des plus belles saisons de son histoire. À Troyes, les coéquipiers de Dimitri Payet ont affiché une forme de relâchement qui a failli leur être fatale. Une attitude qui n'a pas du tout plu dans le vestiaire marseillais.

Dimitri Payet pousse un coup de gueule

Magnifique contre Leipzig, Dimitri Payet, qui vise une place au Mondial [VIDEO], a été l'un des seuls à surnager face au 19e de Ligue 1.

Avec deux passes décisives, il a été le principal artisan de ce succès étriqué. Mais ne comptez pas sur le capitaine pour afficher un visage heureux après cette rencontre. Très mécontentent de la production de son équipe, il n'a pas hésité à tirer à boulets rouges sur ses équipiers. "On a fait de la merde. On fait un match fou il y a trois jours et là on oublie les fondamentaux. On oublie de jouer simple, on oublie tout. Je suis énervé parce que si l'on veut être exigeants, on ne peut pas sortir ce genre de performance".

Et Dimitri Payet ne s'arrête pas là, parlant même de cette victoire comme d'un miracle. "Il faut aller brûler un cierge à l'église. On ne mérite pas de gagner. Ce n'est pas digne d'une équipe qui joue le podium. On a eu de la chance". Pour la première fois depuis plus d'un mois, l'OM aura une semaine complète pour préparer la réception de Lille dimanche prochain. Avant bien entendu cette double confrontation contre Salzbourg en Europa League (26 avril et 3 mai).