C'était une semaine où les Dieux du football ont frappé. Après les scénarios improbables en Ligue des champions, l'OM a conclu ce jeudi soir avec le plus beau spectacle de sa saison. Et peut-être bien plus encore. En s'imposant 5-2 face au Red Bull Leipzig dans un stade Vélodrome en totale fusion, les Marseillais ont écrit l'une des plus belles pages de leur histoire et de celle du club.

Quand l'OM et le public du Vélodrome ne font qu'un

Même menés 1-0 dès la première minute de jeu, les Phocéens n'ont jamais reculé. Le public non plus n'a jamais flanché. Avec un Vélodrome plein à craquer (près de 62,000 personnes, record européen du club), les troupes de Rudi Garcia ont emballé la rencontre avec trois buts en 35 minutes ! Il y aurait même pu en avoir un quatrième sur la frappe de Dimitri Payet, avant que l'arbitre ne siffle une faute de Kostas Mitroglou.

C'est dire si les supporters ont donné de la voix pour transcender leur joueurs.

On avait expliqué qu'une qualification de Marseille [VIDEO] passerait obligatoirement par l'incandescence de l'Orange Vélodrome. Hier soir, il a même été plus qu'un douzième homme. "Je suis friand de ce genre d'ambiance, et ce soir on a été servi. C'est ce qu'est Marseille et c'est ce que j'aime", a avoué le héros du soir, Dimitri Payet en zone mixte. Maxime Lopez, qui a connu le Vélodrome en tant que supporter et joueur, ne pouvait être que du même avis.

Luiz Gustavo n'a presque jamais vu ça

Il faut dire que le peuple marseillais avait mis les petits plats dans les grands, vouant l'union sacrée pour ce quart de finale retour. Rarement, on aura vu les tribunes Ganay et Jean Bouin être debout pratiquement un match entier, tout en chantant à l'unisson avec les virages Nord et Sud.

Tout simplement l'une des plus belles ferveurs d'Europe. Luiz Gustavo, qui a pourtant bien connu [VIDEO] les chaudes ambiances allemandes avec Hoffenheim, Wolfsburg et le Bayern Munich, était estomaqué après ce succès historique. "C'est l'une des plus ambiances de ma carrière. Les supporters ont été avec nous à chaque seconde. Ils ont été incroyables. Cette qualification, c'est aussi la leur."

Mais le chemin n'est pas terminé pour l'OM en Europe, d'autant plus avec ce tirage "clément", le club ayant évité les deux gros Arsenal et l'Atlético Madrid. Face au Red Bull Salzbourg, les Provençaux n'auront pas le luxe de s'offrir à nouveau une telle effervescence sur un match retour. Mais il y a fort à parier que la perspective d'une finale à Lyon remplira à nouveau les travées du Vélodrome le 26 avril prochain.