La 21ème Coupe du Monde [VIDEO] aura lieu en Russie du 14 juin au 15 juillet. Cette décision a soulevé beaucoup de questions concernant le choix du pays hôte, à cause d'une rumeur de corruption au sein même de la FIFA. Mais ce point n'est pas le seul soulevé. En effet, la Russie doit prouver qu'elle a les moyens de rénover trois stades, d'en construire neuf de plus, et d'être prête pour accueillir les premiers matchs, alors que le coût global ne cesse de croître.

Pour la plupart des futurs spectateurs, il n'y que l'issue finale qui les intéresse.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Qui sera sacré champion du monde et aura le droit de brandir la Coupe ? Voilà la question qui déchire (gentiment) le monde du Football.

Des favoris toujours présents

L'Allemagne sera au rendez-vous, comme toujours, et cette fois en tant que championne.

Lors de la dernière édition, elle a balayé ses adversaires et n'a pas laissé planer le doute très longtemps (on se souvient tous de sa victoire contre le Brésil en demi-finale, 7-1). Puisqu'on en parle, le Brésil aura à coeur de faire oublier à ses fans le choc de la défaite. Cette nation footballistique est et sera toujours un candidat sérieux. Son parcours en qualification laisse présager de belles choses à venir, avec de jeunes joueurs ambitieux et talentueux.

Complètement passée à côté de son Mondial 2014, ainsi que de son Euro 2016, l'Espagne a gagné en force ces dernières années pour redevenir l'équipe crainte qu'elle fut. la nouvelle génération est aussi douée que l'ancienne mais avec du sang plus frais. Enfin, sans être chauvin, la France possède un groupe complet, douée dans tous les secteurs et munie d'une solide réserve.

Ce n'est pas pour rien qu'elle a atteint la finale à l'Euro 2016. Et son groupe pourrait la mener assez loin [VIDEO].

Des outsiders à ne pas sous-estimer

Si l'Argentine n'a pas brillé pendant sa qualification (avec une qualification aux derniers matchs), elle possède une carte maîtresse: Lionel Messi. Dangereux et inarrêtable, l'attaquant veut sa coupe et est bien décidé à mener son équipe aussi loin qu'en 2014 (finale perdue contre l'Allemagne). L'Angleterre, toujours là et souvent décevante, peut compter sur son attaquant Harry Kane, très en vue cette saison avec Totteham. De plus, durant les éliminatoires, l'équipe s'est qualifiée sans problème, ce qui confirme une forme retrouvée.

Pour finir, le Portugal, vainqueur du dernier Euro contre la France, comptera aussi sur une superstar : Cristiano Ronaldo. Le Ballon d'Or reste un excellent buteur et une arme à lui tout seul. Blessé en 2016 pendant la finale, il aura à coeur de répondre présent pour son dernier mondial et de remporter le seul titre qui manque à son palmarès.